Le patient de la chambre 8

Pour votre gouverne

Epsilon escape
137 boulevard de Sébastopol
75002 Paris

Lignes 4 & 8 & 9 : Station Strasbourg – Saint-Denis

http://epsilonescape.fr

Un message privé sur Twitter… Nous voilà invités à tester la première salle d’Epsilon escape, une enseigne qui vient tout juste de voir le jour au cœur de la capitale.

La chambre 8 étant, pour le moment, unique au monde, une seule salle permet de suivre les traces de l’illustre scientifique Edmond Epsilon. Cependant, la clinique Sinople s’apprête à cloner ses lieux dans les semaines à venir. La jumelle de la chambre 8 sera alors accessible, permettant à dix personnes de jouer simultanément.

La clinique Sinople se trouvant en Suisse, les tarifs de ce pays y sont appliqués. Autant vous dire que cet escape game n’est pas le plus abordable de Paris… Peu importe le nombre de patients faisant partie de votre groupe de parole, 135€ vous seront demandés pour accéder au département psychiatrique.
Et oui mon petit… Plus on est de fous, plus on rit !

Le scénario ?

Au début des années 90, le scientifique Edmond Epsilon est invité à passer un an au sein de la clinique Sinople. En effet, ses travaux sur le cerveau humain intéressent particulièrement les médecins du service psychiatrique.

Lors de son premier mois passé là-bas, un patient attire son attention. Il s’agit de celui de la chambre 8. Edmond Epsilon commence une série de test sur ce patient et réduit son traitement afin d’observer son comportement « à jeun ». Cette pratique semble porter ses fruits…

Epsilon met donc au point une méthode permettant au patient de la chambre 8 de s’échapper. Malheureusement, le travail d’Epsilon déplaît fortement aux dirigeants de la clinique qui décident de le renvoyer, sans préavis.
Cependant, il a laissé toutes ses notes à son petit protégé…

C’est maintenant à votre tour de tenter de vous échapper de la clinique en utilisant les instructions laissées par le scientifique. Sa méthode sera-t-elle efficace ?

LC20160103_0026

Et tout le toutim…

C’est à seulement quelques mètres de la Porte Saint-Martin que nous découvrons Epsilon escape et ses très jolis locaux. En plus d’être beau, le lobby de l’enseigne est spacieux et accueillant. A peine le seuil de la porte franchi, nous découvrons de magnifiques canapés en cuir ainsi qu’une décoration très classe… Vraiment très classe ! Autant dire que c’est beau et que ça donne envie de se poser là à boire des verres et à jouer au tarot toute la journée.
Non, nous ne sommes absolument pas rémunérés pour ce court passage on ne peut plus élogieux. Ça défonce sa maman, un point c’est tout !

Nous sommes accueillis par Clémence qui nous offre à boire. Pendant que nous nous rafraîchissons, elle en profite pour nous expliquer le scénario et nous remet les dernières pages du journal d’Edmond Epsilon. C’est parti pour un peu de lecture !

Il est maintenant temps d’entrer dans la fameuse chambre 8 de la clinique. Nous découvrons alors tous les éléments d’une chambre d’asile psychiatrique. Un lit à contentions, une petite table de nuit, des murs capitonnés et une vieille télévision permettant au patient de passer le temps…
La décoration de la chambre est vraiment sommaire. Ceci dit, une chambre d’hôpital est rarement cosy et accueillante.

Le décompte commence… Nous avons 70 minutes devant nous ! Les éléments de décors ont beau être peu nombreux, la fouille nous demande quand même quelques efforts. Il nous faudra aussi décoder les instructions que le patient nous a laissées. Associées aux notes du professeur Epsilon et à l’aide précieuse de notre game master, nous parvenons à progresser dans le jeu.

En ce qui concerne l’ensemble des décors, sachez qu’ils évoluent au fur et à mesure de votre avancée. Il est fort probable que vous découvriez différents quartiers de la clinique… Nous disons ça, nous ne disons rien.

Nous devons faire preuve d’organisation et de logique. Notre sens de l’observation étant mis à rude épreuve, il nous faut ouvrir grand les yeux. Nos oreilles s’avèrent aussi être indispensables…
Nous devons garder nos sens en éveil, notre sang froid et la tête sur les épaules. Sans cela, nous risquerions de finir comme certains locataires des lieux…

Si nous retrouvons les traditionnels clés et cadenas des escape games, nous découvrons également des machines et mécanismes très originaux que nous n’avons pas l’habitude de rencontrer.

Certaines étapes du jeu nous posent quelques difficultés… Notre game master nous vient d’ailleurs en aide et notre persévérance nous mène vers la porte de sortie. Il nous aura fallu 60 minutes sur les 70 à notre disposition pour confirmer que la méthode mise en place par Edmond Epsilon fonctionne. C’est donc vers la liberté que nous suivons les traces du patient de la chambre 8.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après délibération du conseil

En pénétrant chez Epsilon escape, nous avons découvert une salle de qualité. L’immersion est parfaitement réussie, les décors sont réalistes et les mécanismes originaux. Après une vingtaine d’escape games à notre actif, il est très agréable d’être encore surpris par les éléments d’une pièce.

A aucun moment, nous ne nous ennuyons dans cette salle. Nous parvenons même à rire en découvrant certains petits détails croustillants. Michel, si tu nous entends…

Les énigmes ne sont pas très difficiles et restent à la portée de tout le monde. Cependant, il y a beaucoup d’étapes à réaliser et certaines sont assez longues. Après ses phases de tests, l’enseigne a fait le choix de ne pas en raccourcir le nombre afin d’en garder la qualité intacte. Ceci explique donc pourquoi vous avez 70 minutes pour arriver au bout de votre aventure.

Le seul bémol que nous pouvons émettre en ce qui concerne Le patient de la chambre 8 reste son prix, bien moins accessible que ses énigmes. Cependant, au vu de la qualité de la salle, nous vous la recommandons sans hésiter !

Bulletin scolaire

Décor :4
Fouille :3
Réflexion :4
Difficulté générale :3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :