L’élixir d’Octave le vampire

Pour votre gouverne

Tempête sous un crâne
34 rue des bergers
75015 paris

Ligne 8 : Station Boucicaut
Ligne 10 : Station Javel – André Citroën
RER C : Station Javel

https://www.tempetesousuncrane.com

Comme vous êtes fidèle lecteur de la première heure, vous n’êtes pas sans savoir que nous arpentons les enseignes d’escape games de la capitale depuis un petit bout de temps. Etant aussi extrêmement assidu lors de chacune de nos publications, vous n’êtes pas non plus sans savoir que, jusqu’à présent, notre équipe est passée à côté de Tempête sous un crâne… Il est donc grand temps de remédier à cette peccadille !

L’enseigne n’ayant localisé qu’un seul et unique repaire appartenant au vampire, votre Scooby-gang ne pourra y pénétrer que s’il est composé de trois à cinq membres. Faites donc appel à la Buffy qui sommeille en vous !

Pour accéder à ce lieu rempli de mystères, il faudra vous acquitter de la modique somme de 22€ à 29€. Comme souvent, le prix dépend du nombre de personnes prêtes à se faire mordre ainsi que du moment choisi.

Le scénario ?

Voilà maintenant un bon bout de temps qu’un vampire nommé Octave sévit dans les rues de Paris. Les victimes sont de plus en plus nombreuses et rien ne semble pouvoir arrêter ce monstre sanguinaire.
Soyons honnêtes avec vous et révélons le pourquoi du comment : Octave est à l’origine d’un élixir immunisant les vampires contre leurs points faibles. Crotte de bique… Nous voilà dans de beaux draps (pour ne pas dire autre chose) !

Cependant, le célèbre détective John Pest, bien décidé à l’arrêter, est sur ses traces. Son enquête progresse d’ailleurs à grands pas puisqu’il a réussi à localiser le domicile du vilain méchant. Il a donc confié à son assistant la lourde tâche d’envoyer une équipe fouiller la dite demeure dans le but de récupérer l’élixir. Ça fait pas mal d’intermédiaires tout ça…

Quoi qu’il en soit, Octave a pris la poudre d’escampette… Figurez-vous que le bougre sort chasser tous les jours une soixantaine de minutes. C’est donc le temps dont vous disposerez pour fouiller l’appartement et en ressortir avec la précieuse substance tout en gardant votre cou intact. Bien les 364 années de routine sinon ?

Octave
Et tout le toutim…

C’est par une après-midi de fortes chaleurs que nous pénétrons dans les locaux de Tempête sous un crâne pour la première fois. Bon sang qu’il fait chaud ! Vous l’avez la blagounette ou pas ? Bon sang… C’est le sang… Les vampires qui boivent du sang… Glou-glou ! Bref… Un game master attentionné nous propose une menthe à l’eau bien fraîche afin d’éviter la déshydratation.

Tout en sirotant notre boisson, nous découvrons un espace d’accueil joliment décoré par une fresque colorée. Afin de compléter cette agréable arrivée, un petit jeu nous est proposé : la marque Granola a mis en place un partenariat avec l’enseigne. Nous devons parvenir à ouvrir une boîte pour en gagner le contenu… Voilà une bien agréable façon d’échauffer nos méninges avant de commencer à jouer. Nous résolvons donc les énigmes, trouvons le code du cadenas et ouvrons la boîte. À nous les brownies ! Et juste pour information, figurez-vous ce fut du gâteau ! Ha ha ! Grosse poilade !

Suite à cette petite introduction gastronomique, notre game master se présente. Il est l’assistant du détective John Pest et nous explique la tâche que nous devons accomplir. Si vous avez bien lu le scenario, nul besoin de la rappeler ici. À l’inverse, si vous avez lu cette partie en diagonale, il est encore temps de vous y référer. Loustic que vous êtes !

Notre hôte nous conduit dans l’antre d’Octave et nous laisse seules dans un petit appartement pas franchement accueillant et mal éclairé. Voilà qui n’est pas très étonnant compte tenu du fait que ce lieu appartient à un vampire de 364 ans. En toute honnêteté, même la crypte de Spike était plus chaleureuse. Les vrais savent.

En ce qui concerne la décoration, disons qu’Octave et Valérie Damidot ne sont visiblement pas les meilleurs amis du monde. Valoche si tu nous lis ! Le papier peint est ringard à souhait et les meubles en bois ainsi que les chandeliers en argent pourraient trouver leur place dans un magasin d’antiquité option baroque ! Un miroir est accroché au mur… Cela nous intrigue ! Les vampires sont pourtant réputés pour leur absence de reflet non ? Notre game master nous a caché quelque chose : Octave a muté !

Une petite bibliothèque fait preuve de l’ouverture d’esprit de notre hôte : il lit des livres… Des livres sur ses congénères ! Nous sommes presque étonnées de ne pas voir un autographe de Dracula accroché au mur. Cependant, Octave possède une télévision moderne qui se fond assez mal dans ce décor d’un autre siècle. Il s’avère d’ailleurs que cette télévision a été piratée par l’assistant de John Pest afin qu’il puisse nous aider dans notre quête et nous informer du temps qu’il nous reste avant le retour d’Octave.

Après avoir pris connaissance de notre environnement, nous commençons à fouiller. Cette fouille se révèle difficile et minutieuse, pour ne pas dire fourbe ! Nous passons à côté de quelques éléments précieux. Heureusement, notre game master veille au grain et nous remet dans le droit chemin.

Quelques serrures et cadenas se dressent sur notre route mais ne nous résistent pas longtemps. En parlant de cadenas, nous pouvons sans conteste délivrer le prix du cadenas le plus original !
Quant à nous, nous ne recevons pas le prix de l’équipe la plus efficace. Nous avons moulte difficultés à entrer dans le jeu et perdons beaucoup de temps sur des étapes pourtant peu complexes. Les énigmes trouvent néanmoins bien leur logique au sein du scénario et la progression est assez linéaire.

Le temps passe et nous craignons de voir Octave rentrer au bercail. Cette rencontre risque d’être désagréable… Sauf si monsieur a le physique de Brad Pitt… Entretien avec un vampire toussa toussa…

Après quelques manipulations sympathiques et la découverte d’un objet bien trop moderne à notre goût, nous réussissons à débloquer la porte menant à l’antre secrète du vampire. L’élixir est à portée de main mais quelques énigmes nous retardent encore. Nous sommes décidément bien longues à la détente ! Red bull devrait peut-être songer à imiter Granola en proposant une boite secrète…

Dans cette deuxième salle, il ne faut rien négliger. En effet, certains éléments trouvés très tôt dans le jeu ne nous sont utiles que maintenant. C’est qu’il en faut de la mémoire dites donc ! Mangez du saumon avant de venir, vous en aurez besoin ! Pensez aussi à vos lunettes : nous aimons lire mais il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup de lecture dans cette salle. A défaut d’être un homme de goût, Octave est un homme de lettres.

Malgré un parcours semé d’embûches, la lumière se fait dans nos cerveaux. Pas dans la salle. Celle-ci reste toujours aussi sombre.
Nous finissons tout de même les dernières étapes très rapidement et mettons la main sur l’élixir. Nous sortons de la salle après 55 minutes et 56 secondes de recherches.
John Pest n’a plus qu’à finir le boulot ! Un pieu, une gousse d’ail et un peu d’eau bénite : l’affaire est dans le sac !

Escape blog
Après délibération du conseil

Malgré notre victoire, nous restons sur un goût amer. Nous avons la sensation d’avoir été de bien pitoyables chasseuses de vampire. Cette impression est d’ailleurs confirmée lors du debrief avec notre game master qui ne se montre pas très tendre au sujet de notre performance. Que voulez-vous, il y a des jours sans…

Cependant et malgré quelques petites difficultés, L’élixir d’Octave le vampire est une salle qui plaira aux débutants. Certaines manipulations sont originales et la progression linéaire aide à ne pas se perdre dans le déroulement des énigmes.
La salle est de qualité. Nous avons particulièrement apprécié le décor en harmonie avec le thème et la musique d’ambiance qui fait bien monter la pression… Sanguine évidemment !

Le game mastering est appréciable. Nous ne nous sommes pas senties livrées à nous-mêmes dans la salle mais bizarrement, la mayonnaise a eu du mal à monter. Le thème des vampires est très original et, pour l’instant, unique sur Paris ; il aurait sûrement pu être poussé encore plus loin.

Nous sommes toujours embêtées par la présence de gommettes rouges qui cassent l’immersion mais nous savons aussi que nous sommes des érudits cherchant la petite bête ! Titiller est notre marque de fabrique !
Juste pour information, sachez que les pièces sont très petites. Nous vous recommandons donc de jouer avec une équipe de trois ou quatre joueurs maximum. En venant à cinq, vous risqueriez de vous marcher sur les pieds !

Pour faire court, L’élixir d’Octave le vampire est une bonne salle dans la lignée des escape games classiques. Malgré le fait que nous n’ayons pas saisi le fun de cette énigme, cette dernière conviendra parfaitement aux joueurs parvenant à se laisser embarquer dans l’immersion.

Bulletin scolaire

Décors : 
Fouilles : 
Réflexion : 
Difficulté générale : 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s