Le studio

Pour votre gouverne

Radio France
116 Avenue du Président Kennedy
75016 Paris

Ligne 6 : Station Passy
Ligne 9 : Station Ranelagh
Ligne 10 : Station Javel – André Citroën
RER C : Station Avenue du Président Kennedy – Maison de Radio France

http://www.maisondelaradio.fr/escape-game-le-studio

3, 2, 1… Direct ! Mesdames et messieurs, bonjour ! Il est 08H00 et nous vous souhaitons la bienvenue. Ne ratez pas notre chronique du jour qui sera consacrée à l’escape game de Radio France intitulé Le studio. Avant cela, une petite page de publicité.

Notre découverte du jour porte donc sur une salle originale, conçue par des passionnés et localisée au sein de la Maison de la radio, bâtiment culturel parisien par excellence… Oui, rien que ça !

Si vous pensiez vous trouver là pour jouer les chroniqueurs, que nenni ! Vous vous mettez le doigt dans l’œil ! Votre rôle est bien plus important puisque vous êtes convié en tant que technicien… À vous les câbles, les branchements et les micros !

Pour entrer dans Le studio, il vous faudra réunir une équipe de cinq à huit personnes et débourser la somme de 25€ chacun. Et oui mon petit, même les intermittents doivent mettent la main à la poche !

Le scénario ?

Vous avez été convoqué par Michel, un collègue, parce qu’il paraît que votre équipe est la meilleure. Radio France a justement besoin d’un coup de main niveau technique… Voilà qui tombe à pic !

Effectivement, Michel, un autre collègue qui s’est envolé pour Mars, doit émettre le premier message en direct depuis cette belle planète. Le problème c’est qu’un parfait alignement des planètes est nécessaire pour établir la connexion correctement.
Comme de par hasard, les astres sont en votre faveur puisque, au moins pendant l’heure à venir, les planètes seront parfaitement alignées. C’est votre heure de chance !

À vous de faire fonctionner Le studio ! Vous devrez œuvrer avec votre équipe de techniciens sur le plateau ainsi qu’en régie afin de rebrancher les bons câbles aux bonnes prises. Bien entendu, il faudra vous débrouiller pour accomplir cette tâche en moins de soixante minutes.

Alors… Serez-vous ON AIR à temps ?

escape game 7 LE STUDIO c rédit Frédéric Poirier

Et tout le toutim…

Tout commence après une journée de travail pluvieuse… Le moral dans les chaussettes et les chaussettes mouillées, nous arrivons devant la Maison de la radio, un lieu à couper le souffle. Waouh ! Totalement admiratifs des lieux, c’est le nez en l’air que nous pénétrons dans les locaux…

Après quelques minutes d’attente, un certain Michel nous rejoint pour nous souhaiter la bienvenue. Au-delà du fait d’avoir le sourire, ce dernier semble être hyper pressé. Notre tâche aurait-elle déjà commencée ? En théorie seulement puisque l’équipe qui devait nous accompagner manque à l’appel. Rassurez-vous, ceci ne vous arrivera pas puisqu’il s’agit d’un honneur réservé aux sessions presse. Dans le cas où vous seriez aussi famous que nous, donc si vous êtes Madonna, attendez-vous à la possibilité d’attendre des inconnus ! Tout ça pour dire que nous avons patienté une dizaine de minutes… En vain ! Fort heureusement, Michel a décidé de ne pas nous faire attendre plus longtemps.

Nous montons donc dans les étages supérieurs puis nous rendons au fond d’un couloir, juste devant la porte du studio. Classe ! Aucun d’entre nous n’ayant jamais pénétré dans un tel lieu, Michel nous explique, avec un humour décapant, les consignes à suivre.

Briefés et prêts à sauver le monde, ou en tout cas l’honneur de Radio France, nous sommes séparés en deux groupes. Histoire que vous suiviez toujours : nous étions quatre ; cela fait donc deux équipes de deux. Et oui, les maths, nous maîtrisons ! La première équipe sera envoyée en régie tandis que l’autre pénètrera sur le plateau d’enregistrement.
Chaque groupe est à sa porte… Il est enfin temps d’entrer dans un studio de radio. Un vrai studio de radio.

Côté plateau, le décor est absolument génial : micros, chaises de chroniqueurs, caisses de rangement, câbles et, bien sûr, une grande vitre qui donne sur la régie. C’est dingue ! Côté régie, c’est tout aussi sympa. Il y a évidemment des boutons à presser, à lever, à tourner… C’est la foire aux boutons ! Le reste du décor se compose d’une armoire, d’un bureau d’ordinateur et de quelques meubles de rangement.
C’est que nous nous croirions presque dans un studio de radio… Logique, nous y sommes !

Pas le temps de profiter du décor, une vidéo se lance. C’est Michel, pas le monsieur qui nous a accueillis mais celui qui est parti en mission sur Mars. Grosso modo, il nous contacte pour nous raconter ce que vous venez de lire plus haut : l’alignement des planètes, le message, toussa toussa… Le compte à rebours est lancé !

Comme à notre habitude, nous prenons le temps d’analyser la situation, de récupérer quelques idées de décoration et de boire un petit thé. La blague !
Soyons honnêtes : nous démarrons la fouille au quart de tour. Cette salle étant proposée aux équipes de cinq à huit personnes, nous savons, n’étant que quatre, que nous allons avoir pas mal de boulot. Nous tâtons, fouillons et regardons partout… Les premiers indices ne sont pas longs à être découverts.

Au cours de notre avancée, nous rencontrons un problème de taille : la communication. Notre équipe, habituée à échanger des informations à tort et à travers, en hurlant à tout va, doit s’adapter aux conditions réelles du studio. En effet, le plateau et la régie sont isolés phoniquement afin qu’aucun bruit ne vienne déranger le direct.

Pour échanger avec l’autre pièce, nous devons utiliser un petit interphone, appelé bouton des ordres dans le jargon. Celui-ci nous permet, lorsque nous restons appuyés dessus, d’enclencher les micros d’un côté et les hauts parleurs de l’autre. Niveau immersion, nous sommes vraiment au top ! Cette méthode de communication a beau être frustrante, nous devons avouer qu’elle est vraiment drôle !

Observation, logique, fouille… À force de faire marcher nos yeux et d’échanger à travers le bouton des ordres, nous finissons par ouvrir la porte qui communique entre la régie et le plateau. Il était temps !
Les joueurs du plateau découvrent enfin la régie et ceux de la régie, le plateau. Un rapide coup d’œil sur ce que nos collègues ont déjà trouvé puis vient le temps de la réflexion… Quoi qu’on fait maintenant ?

À quatre cerveaux et huit mains, nous allons assez vite. Pour cause de lampe qui lâche, nous perdons néanmoins un peu de temps mais, grâce aux petits coups de pouce de notre game master, nous avançons plutôt bien. Au fur et à mesure du jeu, quelques têtes et voix bien connues de Radio France viennent nous prêter main forte. Alex Vizorek, Frédérick Sigrist et Antoine de Caunes, si vous nous lisez…

Après un petit coup d’accélérateur, nous retrouvons et branchons, non sans sueurs froides, les derniers câbles indispensables à la connexion avec Mars. Notons qu’une rapide explication concernant les mâles et les femelles aura été nécessaire afin que chaque câble soit branché un par un dans le bon trou.

C’est gagné ! Il nous aura fallu en tout et pour tout 57 minutes et 41 secondes pour rétablir la connexion et recevoir le message transmis depuis Mars. L’honneur de Radio France est sauf !

séance 23 01 20h30
Après délibération du conseil

Cette salle, conçue par Alicia Vullo et Frédéric Poirier, des employés de Radio France passionnés d’escape games, est vraiment de qualité ! Nous sentons réellement qu’il s’agit de connaisseurs. En plus de jouer son rôle à la perfection, l’équipe est sympathique et hyper accueillante.
Autrement dit, tout est vraiment bien rodé et maîtrisé. L’équipe n’a clairement pas à rougir face aux enseignes spécialisées !

Les décors, aussi authentiques qu’originaux, jouent un rôle capital dans le réalisme et l’immersion de cette énigme.

Même si les énigmes peuvent parfois manquer de lien avec le scénario, elles n’en restent pas moins ludiques et agréables. De plus, nous avons même vécu le fameux moment Onestdanslecaca, celui qui laisse à penser que nous ne terminerons pas à temps. Un pic final d’adrénaline fait toujours plaisir !

Nous plaçons également un petit bémol sur le nombre de personnes que peut accueillir la salle. Malgré le fait que les pièces soient suffisamment grandes pour accueillir huit personnes, il est fort possible qu’une petite partie de l’équipe risque de s’ennuyer en venant aussi nombreux. De plus, il serait chouette de permettre à des équipes de quatre personnes de réserver ; nous sommes la preuve vivante que cela est faisable.
Qui dit preuve vivante dit interviews… Nous envoyer un mail si besoin !

Globalement, cet escape game éphémère n’a rien à envier aux salles bien installées de la capitale. Nous la recommandons aux joueurs avides de lieux originaux.

Pour l’anecdote, il est à noter que l’agent de sécurité ne savait pas qu’un escape game se déroulait dans les locaux. Fort heureusement, il était au courant pour l’escape room. Bien, bien, bien… Pour la leçon de vocabulaire, n’hésitez pas à nous contacter !

Bulletin scolaire

Décors : 5
˜Fouilles : 4
˜Réflexion : 3
Difficulté générale : 4

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s