Dinoland

Pour votre gouverne

Escape Game Aventure
20 rue Parmentier
92800 Puteaux

Ligne 1 : Station Esplanade de La Défense
RER A : Station La Défense
Tramway 2 : Station Puteaux

https://www.escapegameaventure.fr

Il est des hasards si hasardeux que le commun des mortels pourrait douter de la véracité de nos propos. Oui… Au moins ! Que vous nous croyiez ou non, figurez-vous donc que certains membres de notre équipe sont étroitement liés à Escape Game Aventure, enseigne ayant fait des enfants son public de prédilection.

En effet, l’une de nous a pour collègue la zouz du gérant tandis que l’autre, enseignante à ses heures perdues, a pour élève le fils de ces derniers. Ça fait pas mal de protagonistes tout ça… Débrouillez-vous pour assimiler ces informations et vous comprendrez comment, de fil en aiguille, nous nous sommes retrouvées à Dinoland !

Pour avoir la chance d’approcher de vrais dinosaures, vous pouvez créer un blog consacré aux escape games, comme nous, mais, si vous avez la flemme d’écrire d’incroyables et passionnants articles, pas comme nous, vous avez aussi la possibilité de motiver quelques enfants et de raquer entre 21€ et 45€ pour chacun selon que votre tribu est composée de deux ou de dix personnes. Même pas nécessaire d’être milliardaire pour côtoyer les gros lézards… C’est mieux que Jurassik Park ça !

Le scénario ?

Alors que le parc Dinoland s’apprête à ouvrir ses portes au grand public, vous êtes convié à le visiter en avant-première. C’est que vous êtes chanceux dites donc !

Comme tout bon parc d’attractions qui se respecte, vous avez la possibilité, en plus de voir des dinosaures en chair et en os, de dépenser le blé que vous n’avez pas dans une boutique de souvenirs et de séjourner dans une chambre d’hôtel à la salle de bain plus grande que votre chez-vous.

Cependant, à peine arrivé sur place, vous apprenez qu’un élément de la plus haute importance a été dérobé… Votre promenade ne s’annonce donc plus aussi paisible que prévue puisque l’avenir radieux de l’humanité dépend maintenant de votre capacité à retrouver cet objet.

Bon chance* !

*Nous informons notre aimable lectorat que l’accord masculin dans ce groupe nominal est tout à fait volontaire. Nous vous remercions donc de garder pour vous tout jugement…

20210924_180314

Et tout le toutim…

Si vous avez bien suivi, vous savez que nous sommes invitées à tester une salle pour enfants et, même s’il est exceptionnellement possible de la jouer entre adultes, nous tenons à vivre l’expérience telle qu’elle a été pensée initialement… Nous nous retrouvons donc en quête de gamins pas trop neuneus pouvant se montrer à la hauteur de notre prodigieuse réputation. Il y a des énigmes à résoudre que diable !

Du coup, nous avons tout d’abord regardé sur Le bon coin mais aucun n’était disponible à ce moment-là donc nous avons ensuite envisagé un kidnapping près de chez nous… Cependant, après avoir réfléchi aux conséquences d’un tel acte, nous avons préféré contacter l’une de nos amies ayant procréé afin de lui emprunter la chair de sa chair. Elle accepte sans sourciller… Nous sommes sauvées !

Quelques jours avant notre venue, nous recevons un e-mail contenant notre billet d’entrée pour Dinoland ! Quelques touches d’humour glissées sur le carton d’invitation nous mettent le sourire aux lèvres…

C’est fou comme ce genre de message renforce immédiatement l’immersion alors que notre aventure n’a même pas encore commencé.

Le moment venu, nous voilà donc accompagnées de deux petites filles de cinq et huit ans, prêtes à en découdre avec les créatures sanguinaires et herbivores que sont les dinosaures.

Nous sommes accueillies par le professeur Fétoupété qui n’est autre que Nicolas, le créateur de l’enseigne. Dès notre entrée dans les lieux, nous explosons de rire ! Le personnage incarné est extrêmement drôle et parvient totalement à gérer les interactions avec les enfants mais aussi avec les adultes en glissant régulièrement des blagues qu’eux-seuls peuvent comprendre.

Alors que le brief est déjà bien entamé, nous apprenons que notre aventure ne se limitera pas à une simple visite touristique. Ce retournement de situation est parfaitement amené par le professeur qui s’assure néanmoins que les enfants ont bien compris leur mission, ce qui est le cas… L’heure est donc venue d’emprunter la machine à voyager dans l’espace pour arriver, aussi rapidement que possible, à Dinoland !

Le premier décor que nous découvrons est celui du hall de l’hôtel ; c’est au sein de celui-ci que nous rencontrons Bruce Bombers, employé du parc à l’allure musculairement musclée, qui se présente comme étant notre guide pour l’heure à venir.

L’endroit est assez exigu et, pour ne rien vous cacher, nous nous demandons comment dix personnes peuvent réussir à circuler sans s’écraser les orteils. Quoi qu’il en soit, peu nous importe parce que, même en incluant Bruce, nous ne sommes que cinq dont deux minus.

Nous commençons à fouiller la salle mais sentons rapidement que nos deux petites accompagnatrices n’osent pas trop toucher ce qui les entoure. Elles sont bien élevées et ont sacrément l’air impressionnées. Nous les encourageons donc et leur expliquons qu’elles peuvent tout explorer, ce qu’elles ne tardent pas à faire.

Nous découvrons alors quelques petits détails humoristiques cachés parmi nos trouvailles, ce qui, en toute honnêteté, nous vaut de bons fou-rires ! Nous comprenons vite que, si les enfants sont les stars de cet escape game, les adultes, loin d’être laissés sur le carreau, ne sont pas cantonnés au simple rôle d’accompagnateurs. Dinoland est clairement une salle pensée pour que tout le monde trouve de quoi s’amuser…

Durant notre fouille, nous sommes parfois déstabilisées… En effet, tout ce qui doit être trouvé ou manipulé se situe, bien évidemment, à hauteur d’enfant. Nous avons tendance à oublier ce détail et nous surprenons parfois à passer la main au-dessus des meubles… Il en est de même lorsque nous réfléchissons aux énigmes. Notre game master doit d’ailleurs nous rappeler que l’enseigne s’adresse aux enfants…

Nous partons beaucoup trop loin dans nos réflexions et devons faire en sorte d’oublier nos reflexes de joueuses pour penser comme des petiots. Contrairement aux apparences, cela n’est pas si facile et la mise est en route est quelque peu laborieuse. Avouons également que l’une d’entre nous, plus occupée à rigoler avec le game master qu’à réfléchir aux énigmes, a beaucoup de mal à se concentrer. Une vraie gamine…

Nous parvenons toutefois à valider les premières étapes et découvrons un nouvel espace de jeu au décor franchement impressionnant. Le travail réalisé, du sol au plafond, est éblouissant et tout le monde, jeunes et moins jeunes, a des étoiles dans les yeux.

Maintenant que nous avons bien compris la mécanique des salles pour enfants, la suite nous semble relativement simple à aborder. La difficulté réside dans le fait de laisser réfléchir les Minimoys sans trop perdre de temps ni donner toutes les solutions. Pour nos timides accompagnatrices, le déclic se fait, les amenant à davantage participer.

Au fur et à mesure de l’aventure, de nouvelles parties du parc se révèlent à nous. Si la présence des adultes est indispensable en raison de quelques éléments à lire, les enfants se prennent de plus en plus au jeu et gagnent en autonomie. De ce fait, nous finissons par comprendre ce qu’il est advenu de l’objet du larcin et pouvons sereinement nous diriger vers la dernière étape…

Une nouvelle fois, nous sommes amenées à évoluer dans un décor plus vrai que nature. Les jeux de lumières sont très beaux et quelques effets spéciaux viennent parfaire le tableau. C’est superbe !

Alors que nous sommes à deux doigts de rencontrer un vrai de vrai dinosaure, nos deux apprenties paléontologues se figent et refusent d’aller plus loin. Malgré toutes les paroles rassurantes que nous prononçons, avancer de quelques centimètres semble impossible tant elles sont terrorisées. Fort heureusement, l’enseigne s’adapte parfaitement aux enfants et le vrai de vrai dinosaure nous laisse rapidement tranquilles.

Ainsi, nous parvenons à progresser et dénichons ce que nous cherchons depuis de longues minutes. Nous n’en dirons pas plus pour ne pas gâcher le plaisir mais sachez qu’il a fallu donner de notre personne pour parvenir à mettre la main sur l’objet tant convoité.
Dans le cas où les propriétaires du dino liraient ces lignes, sachez qu’il serait peut-être bon de lui filer un Smecta…

Bref ! Nous sommes en possession de l’élément permettant de sauver l’humanité tout entière… Rien que ça ! De plus, nous réussissons à trouver et à comprendre le pourquoi du comment Dinoland en est arrivé là. Il semble grand temps de faire un peu de ménage parmi les employés…

Trève de diversions sur le futur chômage des traîtres, nous sommes ravies d’être venues à bout de notre objectif après 59 minutes et 40 secondes. Le professeur Fétoupété est fier de nous, les petites sont tout heureuses d’avoir réussi leur mission et les grandes rient encore en pensant à Bruce Bombers.

Dinoland 13h

Après délibération du conseil

Pour une première, nous pouvons dire que l’expérience est réussie ! En effet, nous avons eu beaucoup de plaisir à découvrir Dinoland, une salle aussi plaisante pour les enfants que pour les adultes.

Les plus petits sont amenés à cogiter, manipuler et évoluer dans un univers totalement à leur portée. Pour autant et contrairement à ce que certains pourraient croire, les énigmes et les décors sont aussi aboutis que possible.

Les plus grands, quant à eux, ne peuvent que saluer l’humour omniprésent dans la salle et dans les interactions avec le game master. Nous ne pouvons d’ailleurs qu’admirer l’investissement et la spontanéité de ce dernier qui s’adapte et rebondit parfaitement aux dires et aux actes de tous les participants, peu importe leur âge. Même les joueurs les plus timides, décontenancés par la présence constante de leur hôte, ne pourront qu’être rassurés par sa bienveillance et sa décontraction.

Pour couronner le tout, Dinoland est une salle dont les décors ont été pensés et réalisés grâce à l’huile de coude du passionné qu’est le gérant. En gros, un vrai plaisir pour les yeux, les méninges et les zygomatiques… C’est promis juré craché !

Bulletin scolaire

Décors :4
Fouille :4
Réflexion :2
Difficulté générale :2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :