La mission spatiale

Pour votre gouverne

The game
51 rue du Cardinal Lemoine
75005 Paris

Ligne 10 : Station Cardinal Lemoine
Lignes 7 et 10 : Station Jussieu

http://www.thegame-france.com

Encore chez The game ? Quoi qu’en pensent nos détracteurs et comme s’en doutent nos plus fidèles lecteurs, la réponse est oui ! En effet, The game a récemment ouvert une nouvelle salle ce qui, vous vous en doutez, nous a fait autant plaisir qu’une plâtrée de pâtes un lendemain de cuite. C’est beaucoup dire !

L’équipe de The game étant quelque peu magicienne sur les bords, elle a réussi l’exploit de pousser les murs afin de ne pas avoir à changer de local. De ce fait, c’est avec le sourire aux lèvres que nous retrouvons cette enseigne historique de la place parisienne, lieu de nos premières amours. C’est donc toujours au cœur du Vème arrondissement de la capitale que nous avons décollé en direction de La mission spatiale.

Si vous aussi, vous voulez jouer les Thomas Pesquet et faire un tour dans l’espace avec The Game Airspace, vous devrez réunir une équipe de trois à cinq astronautes et vous délester de 25€ à 32€ chacun. Ne vous plaignez pas, vous serez plus léger pour être en apesanteur pourvu qu’on soit les seuls dans cet ascenseur !

Le scénario ?

Contrairement à ce que vous pouvez croire, ce que vous voyez dans le ciel n’est pas Superman mais bien un astéroïde fonçant droit sur notre planète. Fâcheuse nouvelle, vous pouvez en convenir. Ajoutons à cela que les meilleurs astronautes des alentours sont indisponibles. Tous… Sauf vous !

Pour éviter la collision et, devant l’urgence de la situation qui, rappelons-le, implique un astéroïde, la seule solution est de rejoindre l’une des stations de la The Game Airspace. Afin de sauver l’humanité d’une mort certaine, le mot d’ordre consiste à sacrifier la dite station en la plaçant sur la trajectoire du gros caillou.
Au cas où vous auriez besoin d’un petit résumé, disons que vous devez organiser un Titanic dans l’espace et vous carapater avant l’impact.

Vous l’avez compris, l’enjeu est de taille et, comme dans toute bonne mission qui se respecte, le temps est compté ! L’impact est prévu dans… 60 minutes ! Comme de par hasard ! Il ne vous reste donc plus qu’à réunir une équipe d’astronautes pleine de courage et de sang-froid, enfiler vos combinaisons et vous installer. Quatre… Trois… Deux… Un…

Article

Et tout le toutim…

C’est pile à l’heure que nous entrons dans les locaux de l’enseigne où nous nous sentons un peu comme à la maison. Nous sommes de suite conduits vers l’un des nombreux salons d’accueil où un verre bien frais nous est proposé. Depuis notre dernière venue et hormis le fait que la The Game Airspace ait pris ses quartiers dans les locaux, rien n’a vraiment changé. Nous avons comme l’impression de retrouver de vieux amis…

Après une brève discussion avec Hugo, notre maître du jeu, nous sommes fins prêts à entrer dans la salle où un brief, certes rapides mais néanmoins alarmant, nous est conté. Ce lieu d’un blanc immaculé n’est, ni plus ni moins, que la navette spatiale devant nous faire voyager. De par son aspect futuriste et épuré, cette dernière nous plonge instantanément dans l’immersion attendue. Pour tout vous dire, nous nous y croyons !

Nous voilà parés au décollage… Ah non en fait ! Une petite surprise nous attend avant… Tout le monde est à sa place, nous pouvons dès à présent nous envoler vers l’infini et au-delà, en direction de la station spatiale.

Il est maintenant temps de nous mettre à l’œuvre… Nous commençons à fouiller la navette dans ses moindres recoins et ne découvrons que peu de choses. À travers le hublot, nous apercevons l’entrée de la station spatiale. C’est bien beau mais… Comment y accéder ? Nous comprenons rapidement que cette première étape donne la part belle à la coopération et à la communication. C’est donc après quelques incompréhensions et un petit fou rire que nous parvenons à rejoindre la station spatiale ! Une bonne chose de faite !

La température monte… En effet, à peine arrivés, nous découvrons la salle de dépressurisation. Bien que le temps presse, nous prenons quelques secondes afin de jeter un coup d’œil pas trop loin à la décoration. Nous avons vraiment l’impression d’avoir fait un bond dans l’espace… Pour couronner le tout, des combinaisons de cosmonautes, des casques et des drapeaux trônent fièrement de chaque côté de la pièce.

Allez… Au boulot maintenant ! Nous cherchons tout ce qui pourrait nous aider à avancer. Sans blague ! Prenons les choses dans l’ordre… Avant de pouvoir espérer accéder à la salle de pilotage afin de placer notre station sur la route de l’astéroïde, nous devons d’abord dépressuriser l’habitacle. Quel programme !
Après quelques manipulations, des mécanismes apportant du sens au scénario et un grand coup de pression, nous arrivons à régler… La pression voyons !
De plus et pour notre plus grand plaisir, une surprise totalement inédite vient pointer le bout de son nez… Du jamais vu !

À force d’observation, nous réussissons à connecter nos neurones et accédons à la salle de pilotage. Les étapes du jeu n’étant pas linéaires, nous nous partageons naturellement les tâches et progressons deux par deux.
Cette pièce, digne des plus grands films traitant du sujet, autrement dit l’espace, nous déconcerte quelque peu. De ce fait, c’est légèrement la panique à bord. Sur quel bouton devons-nous appuyer ? Pour être honnêtes, l’endroit nous donne du fil à retordre. Nous avançons néanmoins lentement mais sûrement et ce, bien que nous nous aimions beaucoup, toujours en binôme. Il faut croire que nous n’avons pas envie de travailler à quatre aujourd’hui… Une partie d’entre nous finit par prendre les commandes, accélérant ainsi le rythme. C’est désormais le moment de dévier la trajectoire !

Bien que nous ayons tous les éléments entre nos mains, nous n’avançons pas. Huston… Nous avons un problème ! Nous décidons alors de nous poser deux minutes afin de reprendre nos esprits.
Nous faisons marcher nos cerveaux à plein régime, parvenons à y voir plus clair et franchissons ainsi les étapes une par une. L’heure est venue de faire preuve de sang-froid ; la dernière énigme nous ouvre les bras.

Malgré notre bonne volonté, nous avons beaucoup de difficultés à communiquer. Le fait que la salle soit grande ne nous aide d’ailleurs pas franchement. Nous sommes obligés de crier pour nous entendre mais, hormis déranger les voisins, cela ne nous avance pas des masses. L’une d’entre nous prend alors les choses en main et débloque la situation. Nous en suons mais atteignons notre but !

La trajectoire est validée, la station est au bon endroit… C’est le moment de décamper ! Vamos ! Andiamo ! Let’s go !
Nos précieux séants sont assis dans la navette qui nous ramène sur Terre. Nous avons sauvé le monde ainsi que nos humbles personnes en 55 minutes et 34 secondes !

Mission spatiale 2 V2

Après délibération du conseil

Avec ses précédentes salles, The game avait déjà mis la barre bien haut et, soyons honnêtes, garder le cap n’est pas toujours facile au vu de la concurrence actuelle. L’enseigne frappe donc fort avec La mission spatiale en prouvant, une nouvelle fois, qu’elle est capable de proposer un escape game d’excellente qualité.
Qu’il s’agisse de l’immersion ou des décors, cette salle n’a rien à envier aux meilleures de la capitale. Elle propose d’ailleurs un petit quelque chose exceptionnel qui nous a cloué le bec.

Ajoutons à cela quelques compliments chers à nos cœurs qui font de La mission spatiale un lieu où se rendre les yeux fermés :
– Big up à l’agencement des salles qui nous a permis de déambuler sans nous marcher dessus.
– Big up à l’absence de cadenas qui apporte une vraie plus-value aux mécanismes.
– Big up aux combinaisons d’astronautes qui sont, d’après nos sources, d’authentiques équipements russes et américains.
– Big up à notre game master qui, en plus d’avoir été accueillant et sympathique, a parfaitement joué le jeu en nous accompagnant tout en restant dans son rôle. Il nous a également fait profiter d’un parfait débrief.
– Big up à nos mères… TMTC !

Tout ça pour dire que La mission spatiale est une salle moderne qui, de par ses mécanismes et son appel à la coopération, ravira tous les joueurs souhaitant mettre un pied dans l’espace.
Un conseil ? Enfilez vos combinaisons et dirigez-vous vers la The Game Airspace !

Bulletin scolaire

Décor :5
˜Fouille :3
˜Réflexion :4
Difficulté générale :3

Station spatiale Athéna

Pour votre gouverne

Kairos escape game
42 rue Sedaine
75011 Paris

Ligne 5 : Station Bréguet-Sabin
Ligne 9 : Station Voltaire

https://kairos-escapegame.com

Le personnel de chez Kairos peut se réjouir : il va avoir le privilège de nous revoir dans ses locaux ! Quelle chance ! Juste au cas où vous ne l’auriez pas compris, nous avons de nouveau rendez-vous au sein de l’enseigne Kairos. Cette fois-ci, point de pirates à l’horizon mais la perspective d’un grand voyage dans l’espace… Nous nous apprêtons à intégrer leur Station spatiale Athéna, actuellement en orbite autour de Saturne.

Un voyage d’une telle envergure a forcément un prix ! Ce dernier est compris entre 25 et 32€ selon le nombre d’astronautes prenant part à l’aventure. Voilà qui nous semble plutôt raisonnable pour aller dans l’espace…

Le scénario ?

L’an 2540 : la Station spatiale Athéna est en orbite autour de Saturne. Tout va pour le mieux lorsque des événements étranges semblent soudainement se produire à bord : l’équipage ne répond plus…

L’agence secrète Kairos vous envoie sur place afin de comprendre ce qui se passe à bord. Vous devez donc rejoindre la station, tenter de retrouver l’équipage et ramener un artefact… Vaste programme !

Juste pour information, vous ne bénéficierez que de soixante minutes pour réaliser cette mission. Au-delà, l’oxygène viendrait à manquer. Ce serait ballot !

Athéna 2

Et tout le toutim…

Si vous vous intéressez à la mythologie grecque et que vous souhaitez savoir qui est Kairos, nous vous invitons à lire notre article sur Les pirates des Antilles.
Hop ! Emballé… C’est pesé ! L’art de se débarrasser d’une introduction vite fait bien fait.
Nous pourrions également vous faire un cours sur la déesse Athéna mais nous avons la flemme considérons que nos lecteurs sont cultivés. Nous partons donc du principe que vous savez déjà tout ce qu’il y a à savoir.

Bref… Si vous lisez cet article, c’est sûrement parce que vous avez tapé « escape game » dans Google et pas « mythologie grecque » alors concentrons-nous sur le sujet.

À notre arrivée chez Kairos, nous sommes accueillis par le big boss de l’enseigne. Excusez-nous du peu ! Confortablement installés dans de jolis canapés, nous sommes rapidement invités à rejoindre l’hôtel servant de couverture à l’agence secrète d’agents secrets. Oui, ça fait deux fois agence et oui, ça fait deux fois secret.

Petite piqûre de rappel : chaque porte de cet hôtel permet de faire un bond dans le temps et de se retrouver dans le passé ou dans le futur… C’est au choix !

Notre game master du jour, qui est officiellement recruteur d’agents, souhaite nous envoyer en 2540 afin de comprendre ce qui est arrivé à l’équipage de la Station spatiale Athéna. Histoire de ne pas rentrer les mains vides, nous avons aussi pour mission de localiser un artefact afin le ramener dans le présent.

S’en suit alors une conversation houleuse concernant la définition précise d’artefact. Nous ne savons pas trop qui a gagné mais nous sommes toujours persuadés que les Horcruxes ne sont pas des artefacts ! Au cas où vous souhaiteriez revenir sur cet échange, n’hésitez pas à nous contacter en privé.
Quoi qu’il en soit, nous sommes prêts à embarquer en direction des planètes, des étoiles et des météorites… Autrement dit, vers l’infini et au-delà ! L’espace quoi !

La première étape de notre voyage commence dans la capsule qui permet de rallier la station spatiale. Des accessoires forts sympathiques nous accueillent… C’est parti pour un premier fou rire. En effet, des gilets spatiaux et des pistolets intergalactiques sont à disposition sur les banquettes. Attention… Ils sont chargés donc, petit conseil, ne visez pas la tête !
Ça sent le vécu ? Si peu…

Pour rejoindre la station, nous devons d’abord déverrouiller le système de sécurité. Logique ! Une énigme assez classique se présente alors à nous. Comme vous vous en doutez, les talentueux astronautes que nous sommes en viennent rapidement à bout.

Il est maintenant temps de pénétrer dans les lieux… Les décors sont assez impressionnants de par leur réalisme. La salle est très épurée et très bien éclairée. L’immersion est totale.
Des écrans fixés aux murs donnent la sensation d’être réellement en orbite dans l’espace. L’ambiance sonore, quant à elle, est aussi très travaillée.
Tout est fait pour que vous perdiez tous vos repères spatio-temporels. Il s’avère d’ailleurs qu’aucun timer n’est présent.

À travers des hublots, nous pouvons apercevoir d’autres parties de la station qui sont inaccessibles pour le moment. La station spatiale propose un espace de jeu est assez vaste au sein duquel nous circulons sans aucune difficulté.

Les énigmes s’enchaînent rapidement. Elles sont assez classiques mais se fondent parfaitement dans le scénario. Le game mastering se fait via une intelligence artificielle très bien pensée qui nous aide tout au long du périple. Pour cela aussi, Kairos a fait un réel effort sur l’immersion de ses joueurs.

Si un petit bug informatique ralentit notre progression de quelques minutes, celle-ci n’en reste pas moins fluide et linéaire. Nous ne sommes pas perdus et savons toujours ce que nous avons à faire… Même si nous ne savons pas toujours comment le faire. Oui, ça fait deux fois savons et oui, ça fait deux fois faire.

Une fois n’est pas coutume, l’intelligence artificielle nous est d’une aide précieuse. Loin de nous l’idée de nous la raconter mais nous commencions à prendre l’habitude de sortir des salles avec très peu d’indices. Avec la Station spatiale Athéna, nous devons nous rendre à l’évidence : nous ne sommes pas en forme !

Nous parvenons tout de même à accéder à la deuxième partie de la station spatiale. Une manipulation assez sympathique se présente à nous. La tâche étant simple, nous nous imaginons déjà victorieux ; tout cela devrait être plié en quelques secondes… Mais c’est sans compter sur l’âme de Pierre Richard qui a décidé de s’installer dans notre équipe.
Et voilà qu’un deuxième problème vient s’ajouter à cette manipulation. Nous sommes des boulets : bonjour !

Nous perdons de précieuses secondes… Nos zygomatiques, quant à eux, gagnent des crampes. Grosso modo, c’est la barre de rire ! Comme quoi, ça a parfois du bon de se planter !
Qu’à cela ne tienne, nous ne perdons pas espoir et parvenons à nous dépatouiller de la situation.

À ce stade de l’aventure, nous devons avouer que nous sommes un peu perdus et ne savons pas trop quelles sont les étapes à franchir. Pour faire bref, c’est la galère !

Ne nous demandez pas comment mais le fait est que nous parvenons à mettre la main sur l’artefact et à sortir vivants de la station en 59 minutes et 59 secondes ! C’était moins une…

Kairos athéna

Après délibération du conseil

La Station spatiale Athéna est une salle pleine de qualités. Le thème est original, les décors sont soignés et les énigmes plutôt sympathiques. Le grand point fort reste l’immersion. En effet, aucun élément extérieur ne vient troubler l’aventure. Tout laisse à penser que nous sommes réellement dans l’espace.

Comme d’habitude, nous allons nous forcer à chercher la petite bête. Une fois toutes les tâches effectuées, rien n’indique la réussite de la mission. Autant vous dire que cela nous a déroutés. Ils auraient au moins pu tirer un feu d’artifice pour fêter notre victoire que diable !
Nous regrettons aussi qu’une partie du scénario ait été abandonnée en cours de route. À l’heure actuelle, nous ne savons toujours pas ce qu’il est advenu de l’équipage. Les pauvres…

Allez… Fin des critiques, retour des compliments. Il nous faut absolument souligner la qualité du game mastering dont nous avons grandement profité. Non seulement, le système d’indices est parfaitement intégré au scénario mais de plus, les interventions du game master sont pertinentes et tombent toujours à pic. Ce dernier nous a laissé le temps de la réflexion sans pour autant nous abandonner vingt minutes sur une énigme.

La Station spatiale Athéna vous promet un bon moment de rigolade. Nous nous sommes vraiment beaucoup amusés et ce, malgré le fait que cette salle nous ait posé de grosses difficultés… Il est donc de notre devoir de la recommander aux joueurs quelque peu expérimentés.
Que voulez-vous, un voyage dans l’espace n’est pas donné à tout le monde !

Bulletin scolaire

Décor :4
˜Fouille :2
˜Réflexion :4
Difficulté générale :4