Station spatiale Athéna

Pour votre gouverne

Kairos escape game
42 rue Sedaine
75011 Paris

Ligne 5 : Station Bréguet-Sabin
Ligne 9 : Station Voltaire

https://kairos-escapegame.com

Le personnel de chez Kairos peut se réjouir : il va avoir le privilège de nous revoir dans ses locaux ! Quelle chance ! Juste au cas où vous ne l’auriez pas compris, nous avons de nouveau rendez-vous au sein de l’enseigne Kairos. Cette fois-ci, point de pirates à l’horizon mais la perspective d’un grand voyage dans l’espace… Nous nous apprêtons à intégrer leur Station spatiale Athéna, actuellement en orbite autour de Saturne.

Un voyage d’une telle envergure a forcément un prix ! Ce dernier est compris entre 25 et 32€ selon le nombre d’astronautes prenant part à l’aventure. Voilà qui nous semble plutôt raisonnable pour aller dans l’espace…

Le scénario ?

L’an 2540 : la Station spatiale Athéna est en orbite autour de Saturne. Tout va pour le mieux lorsque des événements étranges semblent soudainement se produire à bord : l’équipage ne répond plus…

L’agence secrète Kairos vous envoie sur place afin de comprendre ce qui se passe à bord. Vous devez donc rejoindre la station, tenter de retrouver l’équipage et ramener un artefact… Vaste programme !

Juste pour information, vous ne bénéficierez que de soixante minutes pour réaliser cette mission. Au-delà, l’oxygène viendrait à manquer. Ce serait ballot !

Athéna 2

Et tout le toutim…

Si vous vous intéressez à la mythologie grecque et que vous souhaitez savoir qui est Kairos, nous vous invitons à lire notre article sur Les pirates des Antilles.
Hop ! Emballé… C’est pesé ! L’art de se débarrasser d’une introduction vite fait bien fait.
Nous pourrions également vous faire un cours sur la déesse Athéna mais nous avons la flemme considérons que nos lecteurs sont cultivés. Nous partons donc du principe que vous savez déjà tout ce qu’il y a à savoir.

Bref… Si vous lisez cet article, c’est sûrement parce que vous avez tapé « escape game » dans Google et pas « mythologie grecque » alors concentrons-nous sur le sujet.

À notre arrivée chez Kairos, nous sommes accueillis par le big boss de l’enseigne. Excusez-nous du peu ! Confortablement installés dans de jolis canapés, nous sommes rapidement invités à rejoindre l’hôtel servant de couverture à l’agence secrète d’agents secrets. Oui, ça fait deux fois agence et oui, ça fait deux fois secret.

Petite piqûre de rappel : chaque porte de cet hôtel permet de faire un bond dans le temps et de se retrouver dans le passé ou dans le futur… C’est au choix !

Notre game master du jour, qui est officiellement recruteur d’agents, souhaite nous envoyer en 2540 afin de comprendre ce qui est arrivé à l’équipage de la Station spatiale Athéna. Histoire de ne pas rentrer les mains vides, nous avons aussi pour mission de localiser un artefact afin le ramener dans le présent.

S’en suit alors une conversation houleuse concernant la définition précise d’artefact. Nous ne savons pas trop qui a gagné mais nous sommes toujours persuadés que les Horcruxes ne sont pas des artefacts ! Au cas où vous souhaiteriez revenir sur cet échange, n’hésitez pas à nous contacter en privé.
Quoi qu’il en soit, nous sommes prêts à embarquer en direction des planètes, des étoiles et des météorites… Autrement dit, vers l’infini et au-delà ! L’espace quoi !

La première étape de notre voyage commence dans la capsule qui permet de rallier la station spatiale. Des accessoires forts sympathiques nous accueillent… C’est parti pour un premier fou rire. En effet, des gilets spatiaux et des pistolets intergalactiques sont à disposition sur les banquettes. Attention… Ils sont chargés donc, petit conseil, ne visez pas la tête !
Ça sent le vécu ? Si peu…

Pour rejoindre la station, nous devons d’abord déverrouiller le système de sécurité. Logique ! Une énigme assez classique se présente alors à nous. Comme vous vous en doutez, les talentueux astronautes que nous sommes en viennent rapidement à bout.

Il est maintenant temps de pénétrer dans les lieux… Les décors sont assez impressionnants de par leur réalisme. La salle est très épurée et très bien éclairée. L’immersion est totale.
Des écrans fixés aux murs donnent la sensation d’être réellement en orbite dans l’espace. L’ambiance sonore, quant à elle, est aussi très travaillée.
Tout est fait pour que vous perdiez tous vos repères spatio-temporels. Il s’avère d’ailleurs qu’aucun timer n’est présent.

À travers des hublots, nous pouvons apercevoir d’autres parties de la station qui sont inaccessibles pour le moment. La station spatiale propose un espace de jeu est assez vaste au sein duquel nous circulons sans aucune difficulté.

Les énigmes s’enchaînent rapidement. Elles sont assez classiques mais se fondent parfaitement dans le scénario. Le game mastering se fait via une intelligence artificielle très bien pensée qui nous aide tout au long du périple. Pour cela aussi, Kairos a fait un réel effort sur l’immersion de ses joueurs.

Si un petit bug informatique ralentit notre progression de quelques minutes, celle-ci n’en reste pas moins fluide et linéaire. Nous ne sommes pas perdus et savons toujours ce que nous avons à faire… Même si nous ne savons pas toujours comment le faire. Oui, ça fait deux fois savons et oui, ça fait deux fois faire.

Une fois n’est pas coutume, l’intelligence artificielle nous est d’une aide précieuse. Loin de nous l’idée de nous la raconter mais nous commencions à prendre l’habitude de sortir des salles avec très peu d’indices. Avec la Station spatiale Athéna, nous devons nous rendre à l’évidence : nous ne sommes pas en forme !

Nous parvenons tout de même à accéder à la deuxième partie de la station spatiale. Une manipulation assez sympathique se présente à nous. La tâche étant simple, nous nous imaginons déjà victorieux ; tout cela devrait être plié en quelques secondes… Mais c’est sans compter sur l’âme de Pierre Richard qui a décidé de s’installer dans notre équipe.
Et voilà qu’un deuxième problème vient s’ajouter à cette manipulation. Nous sommes des boulets : bonjour !

Nous perdons de précieuses secondes… Nos zygomatiques, quant à eux, gagnent des crampes. Grosso modo, c’est la barre de rire ! Comme quoi, ça a parfois du bon de se planter !
Qu’à cela ne tienne, nous ne perdons pas espoir et parvenons à nous dépatouiller de la situation.

À ce stade de l’aventure, nous devons avouer que nous sommes un peu perdus et ne savons pas trop quelles sont les étapes à franchir. Pour faire bref, c’est la galère !

Ne nous demandez pas comment mais le fait est que nous parvenons à mettre la main sur l’artefact et à sortir vivants de la station en 59 minutes et 59 secondes ! C’était moins une…

Kairos athéna

Après délibération du conseil

La Station spatiale Athéna est une salle pleine de qualités. Le thème est original, les décors sont soignés et les énigmes plutôt sympathiques. Le grand point fort reste l’immersion. En effet, aucun élément extérieur ne vient troubler l’aventure. Tout laisse à penser que nous sommes réellement dans l’espace.

Comme d’habitude, nous allons nous forcer à chercher la petite bête. Une fois toutes les tâches effectuées, rien n’indique la réussite de la mission. Autant vous dire que cela nous a déroutés. Ils auraient au moins pu tirer un feu d’artifice pour fêter notre victoire que diable !
Nous regrettons aussi qu’une partie du scénario ait été abandonnée en cours de route. À l’heure actuelle, nous ne savons toujours pas ce qu’il est advenu de l’équipage. Les pauvres…

Allez… Fin des critiques, retour des compliments. Il nous faut absolument souligner la qualité du game mastering dont nous avons grandement profité. Non seulement, le système d’indices est parfaitement intégré au scénario mais de plus, les interventions du game master sont pertinentes et tombent toujours à pic. Ce dernier nous a laissé le temps de la réflexion sans pour autant nous abandonner vingt minutes sur une énigme.

La Station spatiale Athéna vous promet un bon moment de rigolade. Nous nous sommes vraiment beaucoup amusés et ce, malgré le fait que cette salle nous ait posé de grosses difficultés… Il est donc de notre devoir de la recommander aux joueurs quelque peu expérimentés.
Que voulez-vous, un voyage dans l’espace n’est pas donné à tout le monde !

Bulletin scolaire

Décor :4
˜Fouille :2
˜Réflexion :4
Difficulté générale :4

Les pirates des Antilles

Pour votre gouverne

Kairos escape game
42 rue Sedaine
75011 Paris

Ligne 5 : Station Bréguet-Sabin
Ligne 9 : Station Voltaire

https://kairos-escapegame.com

Avis à nos lecteurs : vous pouvez sabrer le champagne et tirer un feu d’artifice puisque nous sommes de retour (pour vous jouer un mauvais tour) ! Que voulez-vous, l’heure où vous réussirez à vous débarrasser de nous n’est pas encore arrivée… Direction la place de la Bastille et ses environs pour découvrir Kairos !

Le bateau du Capitaine Pargo étant unique en son genre, il semble évident que votre équipage puisse être le seul à y pénétrer… Ou à y faire ce que vous voulez après tout.

Selon le nombre de personnes composant votre équipage, chacun des corsaires devra débourser 25€ à 32€ pour avoir l’immense privilège de fouler le sable chaud des Antilles… Une broutille pour des vacances au soleil !

Le scénario ?

Nous sommes en 1727 lorsque le navire du maudit pirate Amaro Pargo s’échoue près d’une île des Antilles. C’en est fini de voguer paisiblement sur la mer bleue des Caraïbes en pillant or, diamants et perles…
Le capitaine et son équipage viennent de perdre la plus belle plume de leur chapeau ! Nous avons conscience du fait que ceci ne veut rien dire mais nous nous comprenons et c’est là l’essentiel : Bigupàtoigrandfandelapièceblanche !

Revenons à nos moutons… Vous avez soixante minutes pour investir le bâtiment et retrouver le fabuleux trésor qui y est caché. Veillez toutefois à rester sur vos gardes, quelques embuches pourraient pointer le bout de leur nez…

Alors… Prêt à larguer les amarres ?

OK KAIROS_ESCAPE_LES_PIRATES_DES_ANTILLES_INTERIOR_01

Et tout le toutim…

Dans la mythologie de Nikos Aliagas et Nana Mouskouri, Kairos est l’un des trois dieux du temps… Mais pas n’importe lequel ! Kairos distingue un moment d’un autre de façon à valoriser celui qui mérite un avant et un après. Grosso modo, ce mec est le big boss de l’instant t de chacun.
Reste donc à savoir si cette nouvelle enseigne est capable ou non de révolutionner l’escape game parisien…

Voilà pour le point culture du jour !

La moitié de notre équipe ayant quelques minutes de retard, le grand manitou des lieux aurait pu nous flageller, nous briser les genoux ou nous écarteler. Au cas où vous vous poseriez la question, la réponse est oui ! Nous avons fait des recherches sur la torture médiévale. Il faut ce qu’il faut pour se cultiver voyons !

Malgré ce petit contretemps, rien de tout cela n’arrive ; nous sommes très gentiment accueillies sur de confortables canapés.

Une fois au complet et après avoir déposé nos affaires dans des casiers fermés, notre hôte nous invite à franchir une porte qui nous plonge dans un tout autre univers. Nous voilà au sein d’un hôtel caché des années 50 où le papier peint est roi. Des clefs, des portes numérotées et un lobby de toute beauté nous accueillent. Tout le monde a beau sourire, nul ne serait étonné de voir Hitchcock sortir de derrière les fagots…

Notre Jerry national nous apprend que cet hôtel n’est en fait qu’une couverture : nous sommes des agents secrets réquisitionnés pour retrouver un artéfact. Pour ceux qui n’auraient pas la référence, il ne s’agit pas de Jerry la souris mais de Jerry des Totally Spies.

Chacune des chambres de l’hôtel permettant d’accéder à une époque et un lieu, nous sommes invitées à emprunter celle menant en 1727 sur l’épave du Capitaine Pargo. Nous avons maintenant une heure pour retrouver un bracelet en or aux propriétés exceptionnelles.

À peine nos pieds posés sur le sol du bateau, nous sommes de suite plongées dans un monde de pirates. En plus d’être vastes, les décors sont superbes : un hamac, une cellule, des bouteilles, des tonneaux, des coffres et du bois… Beaucoup de bois. Nous sommes bel et bien dans la cale du navire. L’immersion est immédiate !

Nous sommes en pleine fouille lorsque nous découvrons une incroyable surprise. Morbleu ! C’est qu’ils ne se sont pas cassé la nénette pour rien chez Kairos !

Une fois remises de nos émotions, nous revenons à nos moutons et enchaînons très rapidement les premières énigmes. Nous accédons ainsi au pont du bateau qui, au même titre que la salle précédente, est magnifique. Aucun anachronisme ne vient d’ailleurs pointer le bout de son nez !

Au fur et à mesure de notre avancée dans le jeu, la fouille et les manipulations prennent de l’ampleur. De plus, l’espace de jeu ne cesse de nous surprendre de par son originalité. Nous étions perdues dans le temps, nous voilà maintenant perdues dans l’espace. Il semblerait bien que nous n’ayons pas le compas dans l’œil…

Quoi qu’il en soit, nous finissons par mettre la main sur l’artéfact tant convoité après 53 minutes à bord. Aucune de nous n’a nourri les poissons… Devons-nous rappeler que les femmes étaient censées porter malheur ?

Ok

Après délibération du conseil

Les pirates des Antilles est une salle remplie de surprises. L’immersion est vraiment mais alors vraiment au top ! Nous nous sommes d’ailleurs prises au jeu au point de parfois oublier la raison de notre présence dans la salle. Nous nous sommes laissées porter aux grés du vent, nous nous sommes amusées et nous ne nous sommes pas ennuyées une seconde.

Nous avons beaucoup apprécié les efforts de l’enseigne en matière de décor. Les différentes parties du navire sont magnifiques et aucun anachronisme ne vient troubler notre immersion.

En pénétrant dans cette salle, il ne faut pas s’attendre à résoudre un nombre incalculable d’énigme. Cependant, il est arrivé que celles-ci, assez peu présentes, nous aient semblé difficilement réalisables sans l’aide du game master. Amis matheux bonjour !

En parlant de game master, nous devons souligner la grande qualité de ce dernier. A aucun moment nous ne nous sommes senties abandonnées et cela est très appréciable.

Notre seul riquiqui regret est le petit manque d’adrénaline ressenti sur la fin. Tout comme la mer, notre palpitant est resté relativement calme.

En conclusion, nous recommandons particulièrement cette énigme aux joueurs cherchant une salle s’éloignant des escape games classiques. Les pirates des Antilles est drôle, immersive et originale alors n’hésitez-pas à hisser les voiles !

Bulletin scolaire

Décor :5
˜Fouille :3
˜Réflexion :3
Difficulté générale :4