L.A. Confidential

Pour votre gouverne

Lock academy
131 boulevard de Sébastopol
75002 Paris

Lignes 3 & 4 : Station Réaumur-Sébastopol
Lignes 4 & 8 & 9 : Station Strasbourg – Saint-Denis

https://lockacademy.com

C’est en ce premier vendredi du mois d’août, en l’honneur de la journée mondiale de la bière, que nous avons rendez-vous au sein de la plus prestigieuse école de détectives. Pas besoin de vous embêter à chercher un lien entre la binouze et le Professeur Lock, vous n’en trouverez pas ! Quoi que…

Pour notre plus grand plaisir, la Lock academy nous ouvre ses portes afin de découvrir une salle qui nous a longtemps fait trépigner d’impatience : L.A. Confidential. Au cas où ces deux lettres vous turlupineraient, sachez qu’elles ont pour but de former le sigle de l’enseigne… N’y voyez donc aucun rapport avec la cité des anges.

Afin de découvrir l’académie de fond en comble, chaque étudiant devra débourser entre 24€ et 32€ de frais d’inscription. Comme vous vous en doutez, plus vous serez nombreux à investir les lieux, plus vous pourrez boire de pintes à la fin de votre partie… Référence à la journée de la bière ! Suivez pardi !

Le scénario ?

Plus dangereux qu’Hannibal Lecteur, plus déroutant que Catherine Tramell et plus imprévisible que Lord Voldemort, Jim Key aka le méchant de tous les méchants ne cesse de s’attaquer à la Lock academy.

Ce dernier vous a contacté afin de vous confier une tâche impossible à réaliser… Comme vous n’avez aucune envie de l’aider, Jim Key a menacé de mettre l’école à feu et à sang dans 60 minutes. Voilà qui s’annonce sympathique !
Vous n’avez donc d’autre choix que de lui prêter main-forte…

Histoire que vous sachiez à quoi vous attendre, votre mission consiste à pénétrer dans la salle des archives afin d’y voler un document secret intitulé L.A. Confidential. Rien que ça !
Mais ce n’est pas tout… La salle des archives n’apparaît sur aucun des plans de l’académie. Autant vous dire que vous êtes dans la m*rde !

Si vous êtes actuellement en train de vous poser la question, nous vous confirmons que Jim Key n’est qu’une petite caisse incapable de se débrouiller toute seul…
Espérons au moins qu’il vous paiera un coup après tout ça… Une bière par exemple !

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Et tout le toutim…

Ding dong… Nous voilà de nouveau dans les somptueux locaux de la Lock academy ! Chaleureusement accueillis par Laurent et Océane, nous sommes invités à poser nos fesses, boire un jus d’orange et manger des bonbons au sein d’un petit salon fort sympathique. Voilà un avant-propos qui donne le sourire !

Alors que nous sommes confortablement installés, Laurent se présente à nous comme étant l’étudiant en charge de l’accueil des petits nouveaux. En plus d’être co-fondateur de l’enseigne, ce dernier ne se contente pas d’être un game master ordinaire puisqu’il risque de nous bizuter à tout moment…

Digne d’un préfet de Poudlard, notre hôte s’apprête à nous faire visiter l’école lorsqu’un événement inattendu vient chambouler le programme. Une mission de la plus haute importance nous est confiée par Jim Key…
La Lock academy n’avait visiblement pas prévu une telle journée d’intégration !

Par la force des choses, nous sommes contraints d’entrer dans la salle de repos de l’académie… Le scélérat sus-cité a fait de nous ses pantins afin que nous l’aidions à exécuter son plan machiavélique. C’est la meilleure du monde !
Nous découvrons alors une pièce dont les décors, incroyablement colorés, sont plus qu’immersifs : des consoles de jeu, un panier de basket, des coussins aussi gros que nous, un jeu de fléchettes et des petites briques emboitables dont nous préférons taire la marque… En effet, notre blog est tellement célèbre que nous risquerions d’être accusés de publicité clandestine.

En bons super-héros aux chevilles bien gonflées que nous sommes, nous résistons à l’envie de faire une pause en ces lieux et nous mettons en quête d’empêcher Jim Key de tout faire péter.
Nous retournons la salle de fond en comble en hurlant à tout va mais, soyons honnêtes, notre niveau est tout pourri… Nous ne savons pas fouiller, un point c’est tout ! Pour notre défense, la fouille est quand même super minutieuse. Mais bon… Nous disons ça, nous ne disons rien !

Nous réussissons tout de même à enchaîner les premières énigmes qui, en plus d’être d’une fluidité impressionnante, nous permettent d’en apprendre davantage sur le passé de la Lock academy… Chaque nouvelle information nous rapproche un peu plus de la salle des archives.

Trêve de théorie, passons à la pratique ! Une chouette manipulation nous permet d’accéder à un deuxième espace de jeu ô combien dinguissime ! La folie du parfait mécanisme ! Le réalisme dans toute sa splendeur ! L’apogée de l’immersion ! Vous avez compris ?
Autant vous dire que cette découverte a suffit à nous clouer le bec…

De fil en aiguille, l’ambiance ludique de la salle de repos disparaît au profit d’une atmosphère bien plus tendue. Alors que la pression monte et que notre palpitant s’agite, nous devons jongler entre réflexion et manipulation… Le tout est de garder la tête froide !

La dernière énigme demande à notre trio de passer la vitesse supérieure. Nous savons tout à fait quoi faire mais devons nous organiser afin de ne pas perdre de temps. Nous optons donc pour la technique qui consiste à courir partout en criant… Et en étant pissés de rire !

Nous venons à bout de notre mission après 45 minutes et 30 secondes… Il est maintenant temps de regagner la salle de jeux comme s’il ne s’était rien passé.

Groupe

Après délibération du conseil

Nous déclarons officiellement la Lock academy dans nos cœurs pour toujours ! La sympathie des game masters et l’accueil réservé aux joueurs permettent de passer un excellent moment avant même d’entrer dans la salle.

L.A. Confidential est une énigme que nous avons adoré jouer. Grâce aux décors et à l’immersion, poussés à leur paroxysme, nous n’avons jamais douté de notre rôle.

Les différentes étapes du jeu, toujours agréables à effectuer, se sont enchaînées avec une parfaite fluidité.
De par leur lien constant avec le scénario, nous avons pu en apprendre plus sur le passé de l’école. Une nouvelle fois, la Lock academy n’a absolument rien laissé au hasard… Ne cherchez pas de défaut, il n’y en a pas !

De plus, L.A. Confidential contient l’un des meilleurs mécanismes qu’il nous ait été donné de voir. Le travail de l’enseigne couplé à celui de Labsterium a permis à cette salle d’atteindre la perfection.

Compte tenu de l’espace de jeu proposé, nous vous conseillons grandement de ne pas tenter l’expérience en trop grand nombre. Nos humbles personnes ont convenu qu’il fallait être quatre. C’est comme ça… Nous avons toujours raison et puis c’est tout !
En revanche, les joueurs expérimentés seront probablement ravis de se challenger à trois… Dans notre cas, ce fut une vraie partie de plaisir !

Pour couronner le tout, la Lock academy semble réellement mettre un point d’honneur à l’investissement personnel de ses game masters. En ce qui nous concerne, nous avons eu affaire à des hôtes de folie qui ont joué le jeu du début à la fin de notre aventure.

Vous l’avez compris, L.A. Confidential est une salle qui, en plus d’être accessible à tous, a des qualités, beaucoup de qualités, uniquement des qualités…

Bulletin scolaire

Décor :5
Fouille :3
Réflexion :3
Difficulté générale :3

 

Révolte à la Lock

Pour votre gouverne

Lock academy
131 boulevard de Sébastopol
75002 Paris

Lignes 3 & 4 : Station Réaumur-Sébastopol
Lignes 4 & 8 & 9 : Station Strasbourg – Saint-Denis

https://lockacademy.com

Quel plaisir d’avoir des news de la Lock academy ! Nous allons enfin remettre les pieds dans la meilleure université de détectives de Paris ! Enfin… Remettre les pieds, c’est vite dit. En effet, nous avons été invités à découvrir le tout nouveau local de cette enseigne situé sur le boulevard de Sébastopol.

C’est donc curieux et motivés que nous arrivons en fin de journée dans les locaux flambant neufs, odeur de peinture comprise, de la Lock academy. Ça nous fait le plus grand bien de retrouver le style so british de cette université que nous aimons tant !

Vous aussi, vous voulez découvrir cette nouvelle adresse et devenir un membre actif de la Révolte à la Lock Alright ! Vous devez réunir un groupe de 4 à 6 apprentis détectives et entrer par effraction chez le Professeur Lock, tout ça pour la modique somme de 24€ à 28€ par personne. Évidemment, le tarif varie selon le nombre d’enquêteurs et l’heure à laquelle vous effectuez votre mission.

Le scénario ?

C’est la panique à la Lock academy ! L’école est à vendre… Comme dirait Janice : « Oh ! My ! God ! ». Au cas où vous n’auriez pas la référence, toutes les saisons de Friends sont sur Netflix.
Ce n’est malheureusement pas le pire ! Le Professeur Lock, fondateur de la dite académie, a décidé de céder notre favorite school à son ennemi de toujours, l’illustre criminel Jim Key. Autant vous dire que le Professeur yoyotte sérieusement…
Histoire que les choses soient claires, la vente a lieu dans une heure.

What the f*ck ?

Les étudiants et l’assistant personnel du Professeur ont tout tenté pour le faire changer d’avis mais rien n’y fait… Vous avez beau n’être « que » des apprentis détectives, ces derniers ont décidé de vous envoyer vous et no one else pour investiguer sur cette affaire.

Be careful ! Votre mission si vous l’acceptez est simple : entrer par effraction dans l’appartement du fondateur de l’école et découvrir les raisons de cette vente improbable qui nous fait sérieusement douter de la santé mentale du big boss.

Alors les gens, are you ready ?

ptihtUVa

Et tout le toutim…

C’est un soir de semaine, après une rude journée orageuse, que nous décidons de rendre une petite visite au Professeur Lock. En arrivant, nous sommes accueillis par Rémy, notre game master du jour. Un rapide coup d’œil au hall d’entrée nous permet de retrouver l’ambiance chaleureuse de l’académie. Nous nous sentons comme à la maison. Enfin… Comme à la Lock academy quoi !
Luminaires en chapeau melon, comptoir fait de livres anciens et plaids à carreaux… Ce nouveau local est aussi beautiful que le premier, si ce n’est plus.

Après désaltération pour cause de déshydratation, nous faisons le tour des locaux. Nous apercevons l’entrée des nouvelles salles et passons devant une pièce en travaux. Well, well, well… Nous ne sommes pas encore prêts pour passer L’examen.
Chaque salle a son petit espace détente pour les briefs et les débriefs. Les game masters ont même le droit à une salle de sieste ! Rien à dire, c’est cocooning à souhait.

Un pipi et c’est parti ! Nous entrons dans le vif de la révolte. Notre game master, bien ancré dans son rôle d’assistant personnel, nous tend une pétition… It’s true ! Sh*t alors ! Le Professeur Lock vend bel et bien l’école. Le bras droit susnommé a déjà commencé son enquête et a retrouvé une vidéo qui nous intrigue… Ni une, ni deux, nous partons direction les pénates du Professeur pour comprendre cette histoire.

Une première porte s’ouvre et là, bouleversement géographique : nous sommes de l’autre côté la Manche. Nous nous trouvons devant une entrée d’appartement typiquement british : colonnes, paillasson, boîtes aux lettres… Nous sommes en pleine rue de Londres dont le numéro nous rappelle l’adresse d’un autre détective English très famous. Arthur Conan Doyle si tu nous lis… Pas une minute à perdre, il faut entrer ! Mais au fait, qui a la clé ?

Notre travail de fouille commence… Une fois entrés dans l’appartement du Professeur, nous changeons d’époque, en plus d’avoir changé de pays. Une décoration très seventies nous surprend. Le salon du Professeur Lock est un subtil mélange entre Orange mécanique et Madmen, l’alcool dans les placards en moins. Un vieil ordinateur dont même votre mère ne voudrait pas, un tourne-disque, une télévision vintage avec magnétoscope, un énorme fauteuil à l’ancienne et un très beau coffre-fort… Le tout situé dans un univers sonore très jazzy et décoré de tons orangés du meilleur goût. Amazing !

Bon… Nous ne sommes pas venus jusqu’ici pour admirer la déco. Le nombre de portes présentes dans la pièce nous incite d’ailleurs à nous activer. Let’s get down to business ! Nous cherchons partout et retournons chaque millimètre carré afin de découvrir le plus d’indices possibles. Comme à notre habitude, nous communiquons sur tout ce qui nous passe entre les mains et sous les yeux. Autant vous dire que la fouille démarre au quart de tour.

Réflexion du cerveau, manipulation des mains, vision des yeux et communication des bouches… Oh ! Voilà que la télé parle ! L’assistant du Professeur a réussi à entrer en liaison avec nous dans le but de guider nos investigations. Ses interventions, assez rares, nous sont d’une précieuse aide !

Trêve de blabla concernant la fouille, parlons maintenant observation… Nous n’avons aucun respect pour l’intimité de notre hôte ; nous explorons tous les moindres recoins… Jusqu’à la grosse poilade ! Et oui les amis, l’investissement personnel de notre game master nous fait pisser de rire.

Après cette parenthèse funny et inattendue, nous continuons l’étude complète de la salle. Le scénario devient de plus en plus clair mais le temps passe et le stress monte. Le Professeur Lock cache bien son jeu ; son appartement regorge d’éléments qui mettent nos neurones à rude épreuve.

Le magnifique coffre-fort nous complique la tâche… Après une petite minute de réflexion, nous comprenons enfin son fonctionnement. Il suffit de schtroumpfer le schtroumpf ! Clic. Clac. Pouf. It’s open ! Une dernière énigme, un petit indice de notre game master et nous voilà partis pour la deuxième étape de l’aventure.

Deux salles, deux ambiances ! Pour ne pas risquer le spoiler, nous préférons nous contenter de dire que cette étape fait perdre la notion du temps. Nous découvrons une petite pièce absolument wonderful dont le décor est soigné et impressionnant ! C’est alors qu’un enchaînement de plusieurs manipulations simultanées nous fait comprendre qu’à trois, nous risquons grandement de galérer.

Nous parvenons tout de même à avancer dans l’aventure et faisons face à une décoration qui nous fascine tout autant qu’elle nous répugne. Nous voilà à la croisée de Black Mirror et du Meilleur des mondes. Pour faire clair, nous sommes partagés entre admiration et dégoût devant le travail impressionnant des équipes de la Lock academy.

L’ampleur de la tâche qui nous reste à accomplir nous inquiète. Nous enchaînons alors les énigmes as fast as we can afin de mettre toutes les chances de notre côté. À cette étape du jeu, nous comprenons l’intégralité du scénario et l’implication du criminel Jim Key. Cependant, la fouille se fait de plus en plus sournoise, nous obligeant à fouiller avec les mains aka notre leitmotiv. Dépêchons-nous ! Il faut sauver le soldat Ryan la Lock academy !

Et là… C’est le fameux twist final cher à l’enseigne ! La température atteint des sommets, nous perdons trois litres d’eau à la seconde et notre palpitant menace de nous lâcher. La musique nous emporte. Doute, stress et angoisse s’emparent de nos cerveaux… Allons-nous perdre right here, right now ? Nous réussissons malgré tout à enchaîner les manipulations en nous agitant comme des dingues.

Il ne nous reste plus que trois minutes pour réaliser l’irréalisable. Sachez que nous assumons totalement cette contradiction qui s’avère être une antilogie, figure de style ô combien réputée. Fin du point culture, revenons à nos moutons.
Gouttes de sueur sur le front, nous terminons finalement notre mission en apothéose. Pas moins de 59 minutes et 28 secondes de dur labeur auront été nécessaires… Easy ! Trente-deux secondes d’avance ! Large comme timing !
Notre game master avouera lui-même avoir partagé notre hypertension.

IMG_5390 copie

Après délibération du conseil

Ce n’est pas un secret, la Lock academy a placé la barre très haute dès l’ouverture de son premier local. En effet, cette enseigne a réussi à créer un univers original et très friendly grâce à trois salles d’excellente qualitéNous pouvons facilement avouer qu’avec cette nouvelle adresse, le standing de l’enseigne n’a en rien diminué. Cependant, nous ne voudrions pas lancer trop de fleurs à ses créateurs afin qu’ils ne prennent pas le melon.

La Révolte à la Lock est une énigme palpitante, amusante, originale et, par dessus tout, stressante.

Comme à l’accoutumée, l’immersion est parfaitement réussie. Les étapes sont très bien pensées, cohérentes, fluides et toujours intégrées au scénario. Si la fouille et les manipulations ont la part belle dans cette salle, vous n’y trouverez, en revanche, aucun cadenas. No padlock is the new black !

Les décors, quant à eux, sont travaillés jusque dans les moindres détails et ce, pour le plus grand plaisir des joueurs.
Au-delà du fait d’être très jolie, cette salle est également loin d’être facile. L’énigme finale s’avère d’ailleurs être particulièrement longue à réaliser. Vous devrez garder votre sang-froid pour en venir à bout. Un conseil : keep calm !

L’ambiance sonore a également son importance. Elle vous accompagne du début à la fin du jeu et reflète l’atmosphère des salles dans lesquelles vous évoluez.

La Révolte à la Lock passe à un cheveu ou à un effet spécial de la perfection parfaite. Malheureusement, tout le monde n’a pas la bourse à Rotschield. Nous songeons sérieusement à ouvrir une cagnotte Leetchi afin de parfaire l’expérience. Cher lecteur·rice, à votre bon cœur !

Que serait la Lock academy sans un twist final ? Ce moment d’ultime pression nous pousse toujours au bout du bout, rendant l’expérience totalement amazing. Pour couronner le tout, le game master, investi et drôle, effectue un travail exceptionnel. Il est toujours agréable de se sentir soutenu et d’exploser de rire au cours d’un escape game.

Notons que l’enseigne a eu l’intelligence de n’ouvrir les réservations qu’aux équipes de quatre à six personnes. En effet, la Révolte à la Lock a donné du fil à retordre à notre trio. Nous avons clairement eu chaud aux miches !

Bulletin scolaire

Décor :5
Fouille :3
Réflexion :4
Difficulté générale :4

Le casse du siècle

Pour votre gouverne

Lock academy
25 rue Coquillière
75001 Paris

Lignes 1 & 4 & 7 & 11 & 14 : Station Châtelet – Les Halles
RER A & B & D : Station Châtelet – Les Halles

https://lockacademy.com

Parce qu’ouvrir les yeux de bon matin et découvrir un mail de la Lock academy pour nous inviter à tester Le casse du siècle c’est d’la balle ! Ce n’est pas comme si cette salle nous faisait de l’œil depuis l’ouverture de l’enseigne mais grave que si en fait !

Dix jours plus tard… Il fait beau et les oiseaux chantent… Ça vous fait une belle jambe pas vrai ?! Comme nous avons tous les droits sur l’écriture de cet article, nous allons continuer à faire dans la description qui n’intéresse personne en racontant l’intégralité de notre journée. C’est donc après avoir barboté dans la piscine, pris le soleil et joué au mölkky que nous nous rendons chez Lock academy. Mince ! Nous avons oublié d’écrire que nous avons pris l’apéro au Loup* avant de franchir le seuil de l’enseigne.

Le casse du siècle ayant lieu au sein du très célèbre musée de la Lock academy, il va sans dire qu’affronter une autre équipe est inenvisageable. Un musée digne de ce nom se doit d’être unique… Non mais oh !

Pouvant accueillir des groupes composés de 4 à 6 personnes, la visite guidée du musée vous coûtera entre 24€ et 28€ chacun. Cela va de soi que le tarif varie selon le nombre de visiteurs désirant profiter des plus jolis locaux de l’académie.

*Pour boire un coup, c’est par ici

Le scénario ?

Etudiant de la Lock academy, c’est en toute décontraction que vous vous apprêtez à visiter son musée lorsque tout à coup, le big boss de l’école vous apprend le vol et la disparition du grand guide des détectives. Vous percevez l’aspect mélodramatique de la situation ou pas ? Parce que figurez-vous que c’est vraiment la loose !
Rédigé de la main des plus célèbres enquêteurs de l’histoire, cet ouvrage, ô combien divin, pourrait permettre à quiconque le lit de commettre le crime parfait.

Tout ça pour dire que vous avez la lourde tâche de retrouver cette encyclopédie. Vous éviterez ainsi le pire et sauverez la réputation de l’académie…

lili

Et tout le toutim…

C’est le sourire aux lèvres que nous franchissons les portes de la Lock academy. Accueillis très chaleureusement par l’un des co-fondateurs de l’enseigne, c’est toujours avec plaisir que nous profitons de la beauté et de l’hospitalité offertes par la maison. La Lock academy respecte une nouvelle fois la règle des trois « -on » que nous venons d’inventer : bonbon, boisson et discussion.

C’est donc assis dans de confortables canapés que Laurent, notre game master, évoque le musée que nous nous apprêtons à visiter. Comme dans tout musée, le règlement nous interdit de toucher les tableaux. C’est pratique dans un escape game ça…

Nous sommes alors invités à descendre les quelques marches qui séparent le hall de notre espace de jeu. C’est à ce moment là que notre game master remet un badge à chacun d’entre nous… Tout le monde est serein.

La visite est imminente lorsqu’un rebondissement de la plus haute importance se produit ! Le Professeur Lock nous contacte afin de nous annoncer le vol du grand guide des détectives ! Vous vous souvenez de cette journée de 1911 où La Joconde a été volée ? Et bah c’est exactement la même chose ! En ce qui nous concerne, nous nous en souvenons comme si c’était hier… Nous vous voyons venir avec vos gros sabots, dites-vous juste que nous sommes très bien conservés !

Revenons à nos moutons… Suite au vol de la pièce maîtresse du musée, l’alarme de sécurité vient de se déclencher. Nous sommes alors réquisitionnés par le Professeur Lock afin de retrouver le guide dans les plus brefs délais.
Pensiez-vous vraiment que nous venions nous tourner les pouces ?

Excités comme des puces, nous entrons dans un musée bruyant et plongé dans le noir. Impossible de commencer à jouer avant d’avoir éteint cette alarme qui nous casse les oreilles !

Une fois chose faite, nous découvrons une salle digne des plus grands lieux d’exposition. En plus des cadres et des cartels, les reliques des plus grands détectives sont présentes. Pour vous donner quelques exemples, nous avons la chance d’avoir le violon de Sherlock Holmes, le collier de Lisbeth Salander et le cardigan de Miss Marple sous les yeux.

Grace à la musique d’ambiance semblable à celle d’un ascenseur, nous redescendons en pression et imaginons une visite en toute tranquillité. Que nenni ! Le compte à rebours étant déjà en route, ce sentiment de quiétude n’est qu’une illusion. Il est donc temps de commencer à fouiller… Mais il n’y a quasiment rien à trouver !
Compte tenu du fait que rien ne nous est caché, nous comprenons que la réflexion est le maître mot de cette salle. Tous les éléments sont sous nos yeux…

Le casse du siècle est une salle d’une fluidité impressionnante. Du fait de l’enchainement très intuitif des étapes, nous avançons tranquillement… Mais sûrement ! S’en suivent de nombreuses manipulations nous permettant d’accéder à la deuxième salle de l’énigme.

Nous découvrons alors une magnifique bibliothèque qui, avouons-le, est quasiment digne de celle de La Belle et la Bête.

Au même titre que dans la première salle, le moindre cadenas est délaissé au profit de manipulations qui se suivent mais ne se ressemblent pas et de mécanismes plus originaux les uns que les autres. Ces derniers, parfaitement intégrés dans le décor, nous font aller de surprise en surprise. Rien n’est prévisible !

Après quarante minutes de jeu, nous avons demandé à notre game master si notre rythme de croisière était assez élevé pour sortir victorieux, chose à laquelle il a répondu : « Objectivement, c’est la m*rde ! ».
En voilà un bon coup de pression !

Ni une ni deux, nous retroussons nos manches et passons la vitesse supérieure. Comprenez ici que nous conduisons une voiture en manches courtes… Boostés et motivés comme jamais, nous continuons notre épopée au rythme d’une musique qui s’adapte au stress ambiant.

Tout va vite… Tout va très vite… Il ne reste que quelques minutes lorsque nous accédons à la dernière étape du jeu. Comme à son habitude, la Lock academy nous surprend et nous fait monter en pression. Et là, c’est le drame… Nous nous transformons en de vraies cocottes-minute !

Malgré le fait que nous soyons tendus comme des strings, nous restons concentrés. Nous parvenons à mettre un terme à cet escape game après 59 minutes et 18 secondes de visite.

Sans titre-1

Après délibération du conseil

Comme toujours à la Lock academy, l’accueil est parfait ! Nous avons beau l’avoir déjà dit, il est important de le souligner une nouvelle fois ! Dans un marché en pleine expansion, cela fait partie des détails qui nous donnent envie de revenir.

En ce qui concerne Le casse du siècle, l’un des points forts est sans conteste le décor qui est magnifique et totalement cohérent avec le thème. Nous regrettons d’ailleurs que le rythme extrêmement soutenu nous ait empêchés d’en profiter pleinement. Heureusement, nous avons pu revenir sur les détails qui nous avaient échappés lors du débrief final.

L’absence totale de cadenas et les mécanismes originaux font de cette salle une énigme inédite. Jamais nous n’avons eu un sentiment de déjà-vu. Si vous êtes amoureux des grands classiques de l’escape game, sachez qu’absence de cadenas ne signifie pas absence de code. Vous trouverez donc votre compte dans Le casse du siècle.

Avec l’effet de surprise de la fin, nous retrouvons la touche personnelle de la Lock academy. En effet, l’enseigne met un point d’honneur à surprendre ses joueurs dans chacune de ses salles. D’un point de vue totalement personnel, il y a bien longtemps que nous n’avions pas ressenti une telle adrénaline en fin de partie.

Comme Père Castor, la Lock academy raconte une histoire à travers chacune de ses salles. En effet, c’est avec plaisir que nous avons retrouvé les mêmes personnages.

Vous l’avez compris, Le casse du siècle est une salle d’une réelle qualité qui mérite d’être visitée. Cependant et au vu de sa difficulté, nous la déconseillons fortement aux joueurs inexpérimentés.

Bulletin scolaire

Décor :5
Fouille :1
Réflexion :5
Difficulté générale :5

Très Cher Lock

Pour votre gouverne

Lock academy
25 rue Coquillière
75001 Paris

Lignes 1 & 4 & 7 & 11 & 14 : Station Châtelet – Les Halles
RER A & B & D : Station Châtelet – Les Halles

https://lockacademy.com

C’est décidé, notre équipe terminera sa première année d’escape games à la Lock academy ! Ayant vraiment apprécié leur première énigme, Un crime presque parfait, c’est avec plaisir que nous retrouvons cette enseigne afin de tenter Très Cher Lock.

Pour sauver la fille du Professeur Lock, il faudra vous rendre dans l’une des chambres de celle-ci. En effet, bien qu’une seule salle ne soit disponible au sein de l’académie parisienne, sachez qu’il en existe une seconde sur Toulouse. Vous l’avez compris, vous ne pourrez donc pas défier une autre équipe dans cette épreuve, à moins de vous affronter à distance. Dans ce cas-là, Skype sera votre ami.

Afin de pouvoir faire une bonne action et ramener sa fille chérie au Professeur Lock, vous devrez faire don de quelques deniers à la Lock academy, plus exactement, de 24 à 32€ selon le nombre de participants à cette aventure.

Le scénario ?

Le célèbre Professeur Lock, fondateur de l’académie du même nom, est rongé par l’inquiétude. En effet, il est sans nouvelle de sa fille unique, Cher… Lock (Vous suivez ?).
Cette disparition pourrait paraître anodine mais son père est persuadé que la chair de sa chair (La chair de sa chair, qui s’appelle Cher, vous suivez toujours ?) enquêtait sur de mystérieux faits, la mettant en danger.

Le professeur étant momentanément absent des lieux, il vous dépêche sur place afin d’enquêter sur la disparition de sa fille.

lock_academy_paris17_vv_367750_Lock_Academy_Paris17_VV-7

Et tout le toutim…

Pénétrer dans les locaux de la Lock academy est toujours un plaisir. Le hall d’entrée est magnifique et l’accueil est vraiment chaleureux.
Après un rapide brief sur le scénario autour d’un verre, nous franchissons le seuil de la chambre de Cher afin de commencer notre enquête.

Nous avons alors la réelle impression d’entrer dans la chambre d’une étudiante britannique. Le sens du détail est impressionnant. Nous pouvons même sentir le parfum de Cher.

Dans les tons roses, le décor autour de nous est très bien pensé. Il est composé d’un lit, d’un bureau et de plusieurs meubles de rangement qui, avouons le, sont très féminins.

Après une brève vidéo d’introduction, le décompte commence. Nous démarrons alors notre travail de fouille afin de pénétrer dans l’intimité de Cher et de percer les secrets de cette brillante élève.

Comme dans la première énigme, le Professeur Lock peut nous aider dans notre avancée en nous contactant par SMS ou messages vidéo.

Le travail de fouille est rapide mais minutieux. Nous l’effectuons donc avec le plus grand soin. En effet, il serait dommage de passer à côté d’un élément capital.
Les clés et codes finissent par trouver serrures à leur pied et nous avançons assez rapidement dans la première partie de l’enquête.

Peu à peu, les éléments que nous découvrons prennent sens et nous commençons à comprendre le sujet de l’enquête de Cher.
Sans vouloir vous gâcher la surprise, sachez que la Lock academy est un endroit chargé d’histoires parfois troublantes.

Après un premier rebondissement, nous avons le sentiment d’avancer plus lentement mais le professeur Lock veille et nous aide à comprendre les dernières étapes du jeu.

Alors que nous pensions avoir sauvé Cher, une dernière péripétie vient nous donner du fil à retordre.

Nous finissons par venir à bout de l’énigme après 54 minutes et 09 secondes. Cher est sauvée ! Voilà qui nous donnerait presque envie de danser sur un morceau de Cher, la chanteuse, pas la fille du professeur.

Très Cher Lock

Après délibération du conseil

Cette salle est très différente de la première énigme proposée par la Lock academy mais la qualité est toujours au rendez-vous.

Il est très appréciable que l’enseigne ait opté pour une véritable story-line présente dans toutes leurs enquêtes. En effet, vous vous trouvez dans les locaux de l’académie et pénétrez dans l’univers des professeurs, des étudiants et bien évidemment du fondateur : le Professeur Lock.

Concernant cette deuxième enquête, nous avons juste regretté les manipulations de machines un peu trop présentes. Cependant, les décors travaillés, le scénario très bien ficelé et les rebondissements inattendus contribuent à faire de Très Cher Lock un escape game de qualité, que nous ne pouvons que vous conseiller.

PS : Do you beliiiiiiiiieve in life after love !

Bulletin scolaire

Décor :4
˜Fouille :4
˜Réflexion :4
Difficulté générale :4

Un crime presque parfait

Pour votre gouverne

Lock academy
25 rue Coquillière
75001 Paris

Lignes 1 & 4 & 7 & 11 & 14 : Station Châtelet – Les Halles
RER A & B & D : Station Châtelet – Les Halles

https://lockacademy.com

Il paraît qu’une nouvelle enseigne parisienne s’apprête à ouvrir ses portes… Il paraît aussi que ses fondateurs sont sympathiques au point de nous faire découvrir une de leurs pièces en avant-première. Il paraît que… C’est de la folie !

C’est après quelques messages échangés sur Twitter que nous nous sommes rendus au cœur de la Lock academy. L’enquête concernant Un crime presque parfait ne concerne qu’un cadavre et qu’une enquête. Elle ne peut donc être résolue qu’au sein d’une seule et unique salle sur Paris. En revanche, si la ville rose vous fait de l’oeil, ou si vous y habitez, figurez-vous qu’Un crime presque parfait est également jouable sur Toulouse.

Selon que votre équipe est composée de trois, quatre ou cinq enquêteurs, il vous faudra débourser entre 24€ et 32€. Pour information, sachez que les étudiants et les demandeurs d’emploi bénéficient d’un tarif réduit. Tip top l’escalope !

Le scénario ?

La nuit dernière, un meurtre a eu lieu à la Lock academy… Sir Doyle, doyen de l’établissement, a été assassiné au sein même de son bureau. En tant qu’étudiant de l’académie, vous êtes mandaté par le Professeur Lock pour élucider le mystère qui règne autour de cette atrocité.

Vous avez une heure pour trouver le coupable, le mobile et l’arme du crime.

Cluedo ? Vous avez dit Cluedo ? C’est exactement ça… À l’exception de Mademoiselle Rose et du Colonel Moutarde.

ambiance6

Et tout le toutim…

Lorsque nous pénétrons dans le hall de l’enseigne, nous sommes de suite charmés par la borne d’accueil. Des livres, des livres et encore des livres… Bonheur !

Après avoir été chaleureusement accueillis par notre game master autour d’un verre de jus d’orange, nous sommes invités à entrer dans le bureau du doyen Doyle.
Nous découvrons une pièce aux décors soignés : cheminée, bureau en bois, fauteuils en cuir, machine à écrire, rideaux à carreaux… L’inspiration britannique est omniprésente. Sur le mur, une trace de main ensanglantée nous extirpe du monde de J. K. Rowling et nous rappelle à notre devoir. Au boulot !

Avant même que les secondes ne commencent à s’écouler, nous sommes contactés par le Professeur Lock qui nous fait part de ses instructions à travers une vidéo diffusée sur l’écran de la salle. C’est sur ce même écran que les indices apparaitront sous forme de SMS.

La vidéo prend fin et le décompte s’enclenche. C’est parti pour la fouille ! Quelques cadenas nous font face… Mais rassurez-vous, leur nombre est raisonnable. Vous n’en ferez donc pas overdose.

Nous découvrons des objets, des sons, des photographies… Tout finit par prendre sens une fois la fouille de la première salle terminée puisque nous réussissons à cibler nos recherches sur quatre meurtriers potentiels. Les Beatles ! C’est eux ! Nous aurions dû nous méfier de personnes ayant de telles coupes de cheveux.

Trêve de plaisanteries… Le jeu continue et nos investigations nous permettent rapidement de trouver l’arme du crime. La dernière énigme, quant à elle, vient nous éclairer ; nous connaissons maintenant le meurtrier et la raison de son infâme geste. Le bougre !

C’est après 46 minutes et 20 secondes que notre enquête prend fin. Affaire classée !
Agatha Christie aurait été fière de nous…

Nous

Après délibération du conseil

Cette salle est simple, il est vrai… Mais tout est ficelé pour que l’ennui ne pointe jamais le bout de son nez.

Le pitch, la mise en scène et les décors permettent une immersion parfaite. Vous jouez au Cluedo, grandeur nature. Le moindre détail étant réfléchi, vous vous sentirez l’âme d’un détective pendant soixante minutes. Spéciale dédicace à la boite du jeu qui est un chouette clin d’œil.

Les pièces étant assez petites, nous vous conseillons de favoriser des équipes de trois ou quatre enquêteurs. Ce petit conseil sauvera probablement des vies en évitant que certains ne marchent sur d’autres…

Cette enseigne ouvre officiellement ses portes le 10 octobre 2015 alors foncez ! Vous vous amuserez et ne serez pas déçus. En ce qui nous concerne, il nous tarde vraiment de tester la deuxième salle.

Bulletin scolaire

Décor :4
˜Fouille :3
˜Réflexion :3
Difficulté générale :2