Mafia room

Pour votre gouverne

LockedUp
ZAC du Carré Sénart
2 allée de la Mixité
77127 77127 Lieusaint

http://www.lockedup-escapegame.com/fr/

Histoire que vous soyez tenu au parfum, sachez que City of stars* version Luc Serra sert présentement de fond sonore à l’écriture de cet article. Peut-être aurions-nous dû opter pour quelque chose de plus italien… Claude Barzotti par exemple ! Dans le cas où vous ne seriez pas incollable sur ce grand homme qui est rital et qui le reste, apprenez qu’il est en fait né en Belgique… Ça vous en bouche un coin hein ?! Ou deux ?!
Bref… Nous tenons sincèrement à ce que nos lecteurs soient au courant d’un maximum d’informations : les plus inutiles ont donc leur importance.

Parlons maintenant escape game… Jamais deux sans trois ! Voilà qui s’avère être un proverbe parfaitement adapté aux premiers mots de notre récit. Il s’avère, en effet, que nous sommes conviées chez LockedUp pour tester Mafia room, leur troisième salle.

Pour espérer infiltrer la haute pègre italienne, nous vous conseillons de venir avec votre crew. Une participation personnelle de 18€ à 45€ sera demandée aux deux à six voyous qui investiront les lieux. Dites-vous que ça aurait pu être pire… Bien pire !

*Pour la culture musicale, c’est par ici !

Le scénario ?

Le parrain de cette organisation secrète, dont tout le monde connaît néanmoins l’existence, vous a confié une mission. Vous avez pour lourde tâche de récupérer des documents à son domicile avant que la maréchaussée ne vous devance.

Don Francesco compte sur vous ! Ne le décevez pas… Vous risqueriez alors d’être dans l’incapacité de lire nos prochains articles.

Mafia 2

Et tout le toutim…

Un petit verre en terrasse pour laisser de côté l’humeur chafouine liée à notre emprisonnement passé et nous voilà fin prêtes à en découdre…

À peine le seuil de la porte franchi, nous sommes immédiatement plongées dans l’univers de la mafia italienne où l’opulence est reine. Les décors, de par leur simplicité, sont extrêmement réalistes. Histoire que vous réussissiez à visualiser les lieux, dites-vous qu’une bibliothèque, un bureau, quelques tableaux et une cheminée suffisent amplement à restituer l’esprit du scénario. Grosso merdo, disons que Don Francesco a de la thune et que sa maison est à son image.

Ce n’est pas le tout d’observer, il faut maintenant passer à la fouille ! Il s’avère d’ailleurs que cette dernière, présente juste ce qu’il faut, est assez subtile sans pour autant être insurmontable.
Les énigmes, quant à elles, sont classiques dans le bon sens du terme. Elles sont amusantes, fluides et, pour notre plus grand bonheur, en lien avec le pitch.

Nous avançons extrêmement vite tant les énigmes s’enchaînent avec une fluidité hallucinante. Une énigme nous oblige à nous calmer : nous avons besoin de tous nos neurones pour la résoudre… Cette dernière, pourtant peu compliquée, nous prend pas mal de temps. C’est dingue comme l’excitation d’une fin de partie peu nous faire perdre toute lucidité !

Nos cerveaux cogitent et nous sentons rapidement la fin de la partie arriver une fois cette histoire de famille résolue. Don Francesco n’est décidément pas quelqu’un de solitaire !
Une dernière manipulation nous permet de mettre la main sur les documents du patron. Il nous aura fallu 40 minutes pour faire nos preuves en battant le record par la même occasion… Le parrain peut maintenant nous offrir un de ses cigares !

Mafia room

Après délibération du conseil

En réussissant notre mission dans la Mafia room, c’est avec le sourire aux lèvres que nous bouclons la boucle des trois salles proposées par LockedUp.

Etant donné qu’il nous est impossible de faire un article sans chercher la petite bête, nous tenons à revenir sur le système d’indices. Pourquoi nous contraindre à réclamer ? Précisons toutefois qu’il ne nous a pas du tout dérangé cette fois-ci… Que voulez-vous, nous sommes tellement douées que nous n’avons pas eu l’occasion de remarquer sa présence.

Parlons un peu des décors… Avec cette énigme liée à la mafia italienne, l’enseigne aurait pu tomber dans le too much mais il n’en est rien. La Mafia room propose des décors parfaitement cohérents avec l’histoire et ce, sans faire preuve de ridicule.

Les énigmes utilisent tous les clichés de la mafia… Et cela fonctionne ! Ces dernières, extrêmement fluides, permettent un parfait équilibre entre la fouille, la réflexion et la manipulation.

Alors si l’envie vous prend de boire un verre avec Don Francesco, n’hésitez pas… Il a de quoi partager !

PS : S’il s’avère néanmoins que ce dernier refuse, il est tout à fait possible de nous payer un coup !

Bulletin scolaire

Décor :3
Fouille :4
Réflexion :4
Difficulté générale :3

Prison room

Pour votre gouverne

LockedUp
ZAC du Carré Sénart
2 allée de la Mixité
77127 Lieusaint

http://www.lockedup-escapegame.com/fr/

Fin août : le soleil amorce son hibernation, les places se font rares dans le métro et l’odeur de la soupe aux choux s’apprête à remplacer celle du barbecue… Autant vous dire que l’ambiance est quelque peu déprimante à l’approche de la rentrée. Afin de ne pas succomber à la morosité parisienne, nous optons pour un séjour champêtre à l’endroit même où la Seine et la Marne se côtoient.
Figurez-vous cependant qu’au milieu de ce décor bucolique se trouve un établissement carcéral de haute sécurité… Comprenez ici que LockedUp a décidé de nous enfermer derrière ses barreaux !

Si l’envie vous prend de devenir le Michael Scofield des temps modernes, vous devrez vous acquitter de 18€ à 45€ par personne. Tout dépend du moment de votre arrivée et du nombre de codétenus avec qui vous décidrez de partager votre cellule. À savoir que deux à six prisonniers ont la possibilité de cohabiter en ces lieux…

Au cas où vous ne l’auriez pas compris, il faut payer pour avoir l’honneur d’une telle incarcération ! Tout se mérite mon petit !

Le scénario ?

Ne nous demandez pas comment vous en êtes arrivé là mais le fait est que vous êtes en prison. Scélérat que vous êtes !

Le moment est venu où vous décidez de vous évader… Malheureusement, vous n’avez ni tatouage sur le corps, ni panier de linge sale dans lequel vous cacher, ni même petite cuillère vous permettant d’agrandir la bouche d’aération de votre cellule. Autant vous dire que même les Dalton ne miseraient pas sur votre réussite.

Votre humeur est donc au ras des pâquerettes lorsque vous découvrez que le précédent habitant des lieux, lui même évadé, a laissé quelques indications capitales. Le moment est donc venu de vous bouger les miches !
Vous avez 75 minutes pour sortir de ce trou… Et comme disait Faf Larage* : pas l’choix, faut y aller !

*Nous vous informons du non-décès de cette légende de la chanson…

Prison 2

Et tout le toutim…

Lorsque nous pénétrons chez LockedUp, nous sommes très gentiment accueillies par des bonbons et des verres d’eau. Oui oui ! Des gobelets avec des bras, des jambes, des yeux et une bouche… Nawak !

La salle est fin prête à nous accueillir en son sein… Il est grand temps d’entrer dans le vif du sujet. Nous sommes d’ailleurs tout excitées à l’approche de ce Prison break grandeur nature.

Notre game master nous fait franchir la porte chacune notre tour afin de nous attacher de part et d’autre de la pièce. C’est que ça sait jouer des menottes chez LockedUp !

Nous découvrons alors un décor digne de ce à quoi nous nous attendions : un lit superposé en fer forgé, un matelas, une armoire métalique et un lavabo. Les lieux d’aisance, présents eux aussi, occupent l’un des coins de la cellule. El chapo, si tu nous lis…
Tous ces éléments de décor ont permis une immersion rapide. Les murs, extrêment fins, ont malheureusement mis fin à ce sentiment d’enfermement.

Grâce à un joli travail d’équipe, nous réussissons rapidement à nous défaire de nos liens. Voilà nos mains prêtes à en découdre ! Nous entamons alors une fouille qui s’avère être extrêmement vicieuse… S’évader de prison n’est vraiment pas chose aisée !

L’une des premières énigmes nous met dans la panade. En effet, celle-ci ne nous parle pas et ne nous semble pas logique. Nous comprenons néanmoins que quatre coffres doivent être ouverts pour pouvoir continuer notre échappée. Il s’avère que les énigmes permettant cela peuvent être réalisées en parallèles les unes des autres… Chose que nous n’arrivons pas à faire compte tenu du fait que la mayonnaise ne prend pas. Quand ça ne veut pas, ça ne veut pas !

Nous décidons donc d’appeler notre game master à l’aide afin de remettre notre équipe sur le droit chemin… Que devons-nous faire ? Dans quel but ? Quel est le lien avec l’histoire ?
Chacune de nos avancées nous rapproche de la sortie mais nous éloigne de nos sourires… Fort heureusement, l’une de nous voit sa motivation revenir au galop !

Une sympathique manipulation nous remet alors en selle jusqu’à l’ouverture de nos barreaux. Nous voilà enfin sorties de notre cellule… Mais pas de la prison !

Nous pénétrons alors dans une nouvelle pièce ; à en croire le calendrier accroché au mur, nous sommes maintenant dans la salle des gardiens. Nous comprenons rapidement la dernière tâche à effectuer afin d’espérer quitter les lieux. Le tout n’étant pas seulement de comprendre, nous nous retrouvons dans le flou, ne sachant pas comment faire.

Nous décidons donc, encore une fois et à notre grand regret, de faire appel à l’aide de notre game master. Ah ! Mais non en fait ! Aucun bouton d’aide n’existe dans cette pièce. Une seule solution s’offre à nous : faire coucou à la caméra et toquer à la porte en espérant que quelqu’un nous entende. Ça craint du boudin non ?

Après cinq bonnes minutes de patience, nous avons réussi à effectuer la dernière manipulation, nous permettant de réussir notre évasion. Pas moins de 70 minutes sur les 75 proposées auront été nécessaires à notre inefficace équipe pour venir à bout de la Prison room.

21078863_2052205425065941_4612815071878542366_n

Après délibération du conseil

Comme vous l’avez compris, Prison room de LockedUp ne nous a pas vraiment emballées. Nous tenons d’ailleurs à nous excuser platement pour le manque d’entrain de cet article. Nous tâcherons de retrouver notre bonne humeur et notre humour pour le prochain…

Les décors, bien que de qualité, n’ont pas suffi à satisfaire notre besoin d’immersion. Les prisonnières que nous étions auraient grandement apprécié comprendre le pourquoi du comment.
Autrement dit, Prison room est une salle où l’absence totale de fil conducteur nous a laissées sur notre faim, nous empêchant malheureusement de nous amuser.

Bulletin scolaire

Décor :3
Fouille :4
Réflexion :3
Difficulté générale :3

White room

Pour votre gouverne

LockedUp
ZAC du Carré Sénart
2 allée de la Mixité
77127 Lieusaint

http://www.lockedup-escapegame.com/fr/

Pour la première fois depuis le début de nos aventures, nous voyons la vie en grand et décidons de tester ensemble un escape game en dehors de Paris. En dehors de Paris mais en banlieue tout de même… Nous avons une peur bleue de nous perdre !

Si vous envisagez de vous rendre chez LockedUp, nous vous conseillons d’ailleurs de tirer un trait sur les transports en commun. Prenez votre char et munissez-vous de votre meilleur système de navigation satellite… Vous devriez vous en sortir !
C’est donc après une petite heure de voiture sans embouteillage et, par conséquent, avec une bonne heure d’avance sur notre réservation que nous arrivons devant les locaux de LockedUp.

La White room de la CIA étant unique au monde, du moins en Seine-et-Marne, il est impossible d’affronter d’autres équipes d’agents-secrets-en-herbe dans cette mission.

Pour avoir le plaisir d’entrer dans cette pièce classée secret-défense afin de challenger votre matière grise, il vous faudra composer une équipe de 4 à 6 personnes. De plus, vous devrez graisser la patte de la CIA de quelques 18€ à 30€ par tête. Chez LockedUp, comme presque partout ailleurs, le prix varie selon l’heure et le nombre de personnes choisi pour venir à bout de la room.

Le scénario ?

En terme de scénario, le maître du jeu annonce la couleur un peu vite, voire trop vite… Il est difficile de vous expliquer le pourquoi du comment mais voilà ce que nous pouvons vous dire : il s’est passé quelque chose de grave et la CIA a besoin de vous.

Avant d’envoyer des bleus comme vous en mission, la CIA souhaite que vous fassiez vos preuves. Vous devez réussir un test, prouver votre valeur d’agent secret et venir à bout du casse-tête qu’est la White room en moins de 75 minutes.
La White room ? Oui… Une salle blanche. Amis bilingues bonjour !

Dans cette pièce vide, la clé est juste en face de vous pendant toute la durée de la mission. Pour la récupérer, vous allez en voir des vertes et des pas mûres.

Prêt à faire chauffer votre matière grise ?

White room copie

Et tout le toutim…

C’est donc avec une heure d’avance que nous arrivons dans ce grand coin de verdure qu’est la ZAC de Carré Sénart. Nous sommes impatients de découvrir les secrets de cette salle blanche à propos de laquelle nous avons lu beaucoup de choses appétissantes.

Lorsque nous entrons dans les locaux de LockedUp, nous sommes chaleureusement accueillis par les maîtres du jeu. Malgré le fait que nous soyons en avance, ces derniers nous donnent le feu vert pour commencer. Tout s’enchaîne alors sur les chapeaux de roues. Nous entrons, posons nos affaires, faisons pipi et c’est parti ! Le verre d’eau attendra…

C’est dans la très jolie salle de briefing que nous retrouvons notre game master du jour. Il nous rappelle les quelques règles essentielles de l’escape game et nous demande si nous sommes prêts à affronter la salle de test de la CIA qu’est la White room. Il nous explique également, en version littéralement accélérée, le scenario de cette dernière.
Rires jaunes… Nous n’avons rien compris. Peu importe, le scenario n’est qu’une mascarade.

Direction le cœur de l’action. Notre game master nous montre le bouton d’aide car dans cette salle, c’est à nous de demander des indices. Encore faut-il que quelqu’un daigne nous les donner… Wait and see !

En entrant dans la White room, nous nous disons que 75 minutes et un bouton d’aide ne seront pas de trop. Quand vous lisez White room, vous pensez sans doute que nous parlons simplement d’une salle avec une dominante de blanc. Et bien non ! Cette salle est blanche ! Genre… Vraiment blanche ! Blanche de chez blanche. Un peu comme l’effet de Dash 2en1® sur vos vêtements : plus blanc que blanc.

Blague à part, cette room est indescriptible tant elle est vide. Quelques tableaux blancs encadrés de blanc, un mur de rectangles blancs, une petite étagère blanche, un pupitre blanc lui aussi, une boîte aux lettres blanche et une clé, au milieu de la pièce, attachée au plafond par une chaîne… Voilà ce que nous avons devant les yeux.
C’en est sûr, cette salle va nous donner du fil à retordre !

Nous commençons dès le début du compte à rebours à fouiller la pièce mais à part quelques cheveux bruns perdus, rien à signaler. Bon. Que faire ? Si nous ne devons pas fouiller, il faut réfléchir ! En avant les méninges !

C’est là que le jeu démarre vraiment. Nous réfléchissons, élucidons les énigmes les unes après les autres, trouvons des objets hauts en couleurs et avançons assez rapidement dans l’énigme. L’une des étapes du jeu nous plonge dans le noir. Euh… Comment qu’on fait pour voir ? Comme nous ne trouvons pas le moyen de rallumer la lumière, nous continuons notre aventure dans la salle blanche dans le noir !

75 minutes : c’est long mais aussi très court ! Nous décidons donc, sans vraiment nous concerter, de nous séparer pour avancer plus rapidement sur les énigmes. Chacun d’entre nous suit son fil rouge et affronte les problèmes qu’il est le plus à même de résoudre. Cela fonctionne puisque nous enchaînons les petites réussites et voyons notre progression évoluer largement.

Nous appuyons tout de même quelques fois sur le bouton d’aide et notre game master met parfois de longues secondes à nous répondre. Vite ! Nous sommes bouillants et voulons terminer cette salle dans le temps imparti.

Nous finissons par résoudre ce test de QI grandeur nature et sortons de la pièce en 61 minutes et 42 secondes sur les 75 allouées. Nous pouvons maintenant voir la vie en rose !

Nous

Après délibération du conseil

La White room est une salle vraiment blanche originale. Nous sommes enfermés dans un escape game mais, contrairement à d’habitude, nous devons modifier notre façon de jouer. En effet, il n’y a quasiment pas de fouille dans cette salle. Notre cerveau et notre logique sont nos seuls outils pour nous échapper. Quel kiff !

Vous l’avez certainement compris, cette salle n’est pas si vide que ça. Le défi est de taille ! Agiter vos neurones et travailler en équipe vous aideront à comprendre la White room, à en venir à bout et à ne pas broyer du noir. Surtout si, comme nous, vous vous retrouvez à l’affronter dans l’obscurité. Ne vous inquiétez pas, après un debrief avec notre game master, nous savons finalement comment allumer la lumière.

Chez LockedUp, nous avons rencontré des fans d’escape game qui ont de grandes ambitions pour le développement futur de l’enseigne et qui n’ont pas peur d’innover. Le seul bémol que nous retenons un peu est le fait qu’un seul maître du jeu gère plusieurs salles. Ceci explique donc la grande utilité du bouton d’aide dans la salle.

Avec seulement 10% de réussite, la White room s’adresse aux férus d’escape games et aux adeptes de réflexion. Nous la recommandons à tous les joueurs expérimentés qui, en plus de vouloir se mettre au vert, souhaitent cogiter au cœur d’une salle au concept inédit.

Pour conclure, nous avons vraiment pris plaisir à être enfermés dans cette salle dont nous ne pouvons que dire du bien. La White room nous en a fait voir de toutes les couleurs !

Bulletin scolaire

Décor :5
Fouille :1
Réflexion :5
Difficulté générale :5