Révolte à la Lock

 

Pour votre gouverne

Lock academy
131 boulevard de Sébastopol
75002 Paris

Lignes 3 & 4 : Station Réaumur-Sébastopol
Lignes 4 & 8 & 9 : Station Strasbourg – Saint-Denis

https://lockacademy.com

Quel plaisir d’avoir des news de la Lock academy ! Nous allons enfin remettre les pieds dans la meilleure université de détectives de Paris ! Enfin… Remettre les pieds, c’est vite dit. En effet, nous avons été invités à découvrir le tout nouveau local de cette enseigne situé sur le boulevard de Sébastopol.

C’est donc curieux et motivés que nous arrivons en fin de journée dans les locaux flambant neufs, odeur de peinture comprise, de la Lock academy. Ça nous fait le plus grand bien de retrouver le style so british de cette université que nous aimons tant !

Vous aussi, vous voulez découvrir cette nouvelle adresse et devenir un membre actif de la Révolte à la Lock Alright ! Vous devez réunir un groupe de 4 à 6 apprentis détectives et entrer par effraction chez le Professeur Lock, tout ça pour la modique somme de 24€ à 28€ par personne. Évidemment, le tarif varie selon le nombre d’enquêteurs et l’heure à laquelle vous effectuez votre mission.

Le scénario ?

C’est la panique à la Lock academy ! L’école est à vendre… Comme dirait Janice : « Oh ! My ! God ! ». Au cas où vous n’auriez pas la référence, toutes les saisons de Friends sont sur Netflix.
Ce n’est malheureusement pas le pire ! Le Professeur Lock, fondateur de la dite académie, a décidé de céder notre favorite school à son ennemi de toujours, l’illustre criminel Jim Key. Autant vous dire que le Professeur yoyotte sérieusement…
Histoire que les choses soient claires, la vente a lieu dans une heure.

What the f*ck ?

Les étudiants et l’assistant personnel du Professeur ont tout tenté pour le faire changer d’avis mais rien n’y fait… Vous avez beau n’être « que » des apprentis détectives, ces derniers ont décidé de vous envoyer vous et no one else pour investiguer sur cette affaire.

Be careful ! Votre mission si vous l’acceptez est simple : entrer par effraction dans l’appartement du fondateur de l’école et découvrir les raisons de cette vente improbable qui nous fait sérieusement douter de la santé mentale du big boss.

Alors les gens, are you ready ?

ptihtUVa

Et tout le toutim…

C’est un soir de semaine, après une rude journée orageuse, que nous décidons de rendre une petite visite au Professeur Lock. En arrivant, nous sommes accueillis par Rémy, notre game master du jour. Un rapide coup d’œil au hall d’entrée nous permet de retrouver l’ambiance chaleureuse de l’académie. Nous nous sentons comme à la maison. Enfin… Comme à la Lock academy quoi !
Luminaires en chapeau melon, comptoir fait de livres anciens et plaids à carreaux… Ce nouveau local est aussi beautiful que le premier, si ce n’est plus.

Après désaltération pour cause de déshydratation, nous faisons le tour des locaux. Nous apercevons l’entrée des nouvelles salles et passons devant une pièce en travaux. Well, well, well… Nous ne sommes pas encore prêts pour passer L’examen.
Chaque salle a son petit espace détente pour les briefs et les débriefs. Les game masters ont même le droit à une salle de sieste ! Rien à dire, c’est cocooning à souhait.

Un pipi et c’est parti ! Nous entrons dans le vif de la révolte. Notre game master, bien ancré dans son rôle d’assistant personnel, nous tend une pétition… It’s true ! Sh*t alors ! Le Professeur Lock vend bel et bien l’école. Le bras droit susnommé a déjà commencé son enquête et a retrouvé une vidéo qui nous intrigue… Ni une, ni deux, nous partons direction les pénates du Professeur pour comprendre cette histoire.

Une première porte s’ouvre et là, bouleversement géographique : nous sommes de l’autre côté la Manche. Nous nous trouvons devant une entrée d’appartement typiquement british : colonnes, paillasson, boîtes aux lettres… Nous sommes en pleine rue de Londres dont le numéro nous rappelle l’adresse d’un autre détective English très famous. Arthur Conan Doyle si tu nous lis… Pas une minute à perdre, il faut entrer ! Mais au fait, qui a la clé ?

Notre travail de fouille commence… Une fois entrés dans l’appartement du Professeur, nous changeons d’époque, en plus d’avoir changé de pays. Une décoration très seventies nous surprend. Le salon du Professeur Lock est un subtil mélange entre Orange mécanique et Madmen, l’alcool dans les placards en moins. Un vieil ordinateur dont même votre mère ne voudrait pas, un tourne-disque, une télévision vintage avec magnétoscope, un énorme fauteuil à l’ancienne et un très beau coffre-fort… Le tout situé dans un univers sonore très jazzy et décoré de tons orangés du meilleur goût. Amazing !

Bon… Nous ne sommes pas venus jusqu’ici pour admirer la déco. Le nombre de portes présentes dans la pièce nous incite d’ailleurs à nous activer. Let’s get down to business ! Nous cherchons partout et retournons chaque millimètre carré afin de découvrir le plus d’indices possibles. Comme à notre habitude, nous communiquons sur tout ce qui nous passe entre les mains et sous les yeux. Autant vous dire que la fouille démarre au quart de tour.

Réflexion du cerveau, manipulation des mains, vision des yeux et communication des bouches… Oh ! Voilà que la télé parle ! L’assistant du Professeur a réussi à entrer en liaison avec nous dans le but de guider nos investigations. Ses interventions, assez rares, nous sont d’une précieuse aide !

Trêve de blabla concernant la fouille, parlons maintenant observation… Nous n’avons aucun respect pour l’intimité de notre hôte ; nous explorons tous les moindres recoins… Jusqu’à la grosse poilade ! Et oui les amis, l’investissement personnel de notre game master nous fait pisser de rire.

Après cette parenthèse funny et inattendue, nous continuons l’étude complète de la salle. Le scénario devient de plus en plus clair mais le temps passe et le stress monte. Le Professeur Lock cache bien son jeu ; son appartement regorge d’éléments qui mettent nos neurones à rude épreuve.

Le magnifique coffre-fort nous complique la tâche… Après une petite minute de réflexion, nous comprenons enfin son fonctionnement. Il suffit de schtroumpfer le schtroumpf ! Clic. Clac. Pouf. It’s open ! Une dernière énigme, un petit indice de notre game master et nous voilà partis pour la deuxième étape de l’aventure.

Deux salles, deux ambiances ! Pour ne pas risquer le spoiler, nous préférons nous contenter de dire que cette étape fait perdre la notion du temps. Nous découvrons une petite pièce absolument wonderful dont le décor est soigné et impressionnant ! C’est alors qu’un enchaînement de plusieurs manipulations simultanées nous fait comprendre qu’à trois, nous risquons grandement de galérer.

Nous parvenons tout de même à avancer dans l’aventure et faisons face à une décoration qui nous fascine tout autant qu’elle nous répugne. Nous voilà à la croisée de Black Mirror et du Meilleur des mondes. Pour faire clair, nous sommes partagés entre admiration et dégoût devant le travail impressionnant des équipes de la Lock academy.

L’ampleur de la tâche qui nous reste à accomplir nous inquiète. Nous enchaînons alors les énigmes as fast as we can afin de mettre toutes les chances de notre côté. À cette étape du jeu, nous comprenons l’intégralité du scénario et l’implication du criminel Jim Key. Cependant, la fouille se fait de plus en plus sournoise, nous obligeant à fouiller avec les mains aka notre leitmotiv. Dépêchons-nous ! Il faut sauver le soldat Ryan la Lock academy !

Et là… C’est le fameux twist final cher à l’enseigne ! La température atteint des sommets, nous perdons trois litres d’eau à la seconde et notre palpitant menace de nous lâcher. La musique nous emporte. Doute, stress et angoisse s’emparent de nos cerveaux… Allons-nous perdre right here, right now ? Nous réussissons malgré tout à enchaîner les manipulations en nous agitant comme des dingues.

Il ne nous reste plus que trois minutes pour réaliser l’irréalisable. Sachez que nous assumons totalement cette contradiction qui s’avère être une antilogie, figure de style ô combien réputée. Fin du point culture, revenons à nos moutons.
Gouttes de sueur sur le front, nous terminons finalement notre mission en apothéose. Pas moins de 59 minutes et 28 secondes de dur labeur auront été nécessaires… Easy ! Trente-deux secondes d’avance ! Large comme timing !
Notre game master avouera lui-même avoir partagé notre hypertension.

IMG_5390 copie
Après délibération du conseil

Ce n’est pas un secret, la Lock academy a placé la barre très haute dès l’ouverture de son premier local. En effet, cette enseigne a réussi à créer un univers original et très friendly grâce à trois salles d’excellente qualitéNous pouvons facilement avouer qu’avec cette nouvelle adresse, le standing de l’enseigne n’a en rien diminué. Cependant, nous ne voudrions pas lancer trop de fleurs à ses créateurs afin qu’ils ne prennent pas le melon.

La Révolte à la Lock est une énigme palpitante, amusante, originale et, par dessus tout, stressante.

Comme à l’accoutumée, l’immersion est parfaitement réussie. Les étapes sont très bien pensées, cohérentes, fluides et toujours intégrées au scénario. Si la fouille et les manipulations ont la part belle dans cette salle, vous n’y trouverez, en revanche, aucun cadenas. No padlock is the new black !

Les décors, quant à eux, sont travaillés jusque dans les moindres détails et ce, pour le plus grand plaisir des joueurs.
Au-delà du fait d’être très jolie, cette salle est également loin d’être facile. L’énigme finale s’avère d’ailleurs être particulièrement longue à réaliser. Vous devrez garder votre sang-froid pour en venir à bout. Un conseil : keep calm !

L’ambiance sonore a également son importance. Elle vous accompagne du début à la fin du jeu et reflète l’atmosphère des salles dans lesquelles vous évoluez.

La Révolte à la Lock passe à un cheveu ou à un effet spécial de la perfection parfaite. Malheureusement, tout le monde n’a pas la bourse à Rotschield. Nous songeons sérieusement à ouvrir une cagnotte Leetchi afin de parfaire l’expérience. Cher lecteur·rice, à votre bon cœur !

Que serait la Lock academy sans un twist final ? Ce moment d’ultime pression nous pousse toujours au bout du bout, rendant l’expérience totalement amazing. Pour couronner le tout, le game master, investi et drôle, effectue un travail exceptionnel. Il est toujours agréable de se sentir soutenu et d’exploser de rire au cours d’un escape game.

Notons que l’enseigne a eu l’intelligence de n’ouvrir les réservations qu’aux équipes de quatre à six personnes. En effet, la Révolte à la Lock a donné du fil à retordre à notre trio. Nous avons clairement eu chaud aux miches !

Bulletin scolaire

Décors : 5
Fouilles : 3
Réflexion : 4
Difficulté générale : 4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s