Prison de la Bastille

Pour votre gouverne

Prizoners
15 rue Quincampoix
75004 Paris

Ligne 11 : Station Rambuteau
Lignes 1 et 11 : Station Hôtel de Ville
Lignes 1 & 4 & 7 & 11 & 14 : Station Châtelet – Les Halles
RER A & B & D : Station Châtelet – Les Halles

www.prizoners.com

Après une petite pause dans l’enchaînement de nos aventures, nous avons décidé d’affronter une énigme installée au sein d’une enseigne qui nous fait de l’œil depuis notre entrée dans le monde des escape games : Prizoners !

Pour ne pas déroger à la règle que nous nous sommes imposée, nous démarrons par la salle considérée comme la plus simple de l’enseigne : Prison de la Bastille.

La Bastille étant un édifice unique au monde, une seule version de sa prison existe à l’heure actuelle. Si vous souhaitez vous en évader, vous ne pourrez compter que sur vous, vos méninges et votre équipe composée de 3 à 5 personnes.

Pour vous faire incarcérer et vous échapper, un dépôt de 20€ à 40€ par personne sera demandé. Comme c’est le cas dans presque toutes les énigmes, le tarif évolue selon le nombre de participants et l’horaire choisi lors de votre réservation.

Le scénario ?

Episode 1 : 1635 – Paris.

Eclairé aux lueurs des torches, sous les voûtes de pierre, vous êtes enfermé au milieu d’instruments de torture. Vous voilà détenu au sein de la Prison de la Bastille.
Des vérités se cachent dans les geôles de ce bâtiment légendaire…

A vous de les découvrir afin de retrouver et d’activer un étrange artefact lumineux.

bastille5
Et tout le toutim…

En ce lundi férié, nous arrivons un peu stressés car un peu rouillés en plein cœur de Paris. Notons d’ailleurs que les locaux de l’enseigne sont extrêmement faciles d’accès. Il est donc bien plus facile d’y entrer que d’en sortir…

Nous sommes accueillis par notre maître du jeu qui nous invite à déposer nos effets personnels dans des casiers puis à nous installer. Après une brève discussion, il nous rappelle succinctement les règles à suivre pour mener à bien notre aventure et nous explique le scénario de cette énigme.

Explications en tête, nous descendons dans les magnifiques couloirs en pierre de Prizoners, dans la pénombre de la fameuse Prison de la Bastille. Une fois enfermés, nous découvrons un pièce parfaitement décorée qui ne nous rassure pas vraiment. Une bande sonore nous remet les pieds sur terre puisqu’elle nous rappelle notre but : retrouver l’artefact.

Instruments de torture, torches, cage, barreaux, squelette… Nous sommes réellement plongés au cœur d’une prison d’époque et devons compter sur nos cerveaux pour en sortir.

Nous commençons à fouiller la pièce de fond en comble pour trouver les premiers indices mais très peu de choses s’y cachent. Un peu déboussolés par la pureté des décors et la rapidité de la fouille, nous faisons appel, à deux reprises, à notre maître du jeu.
Une fois de retour dans le droit chemin, nous enclenchons assez vite notre phase de réflexion pour déjouer les mécanismes de cette salle et ouvrir les très nombreux cadenas qui bloquent notre avancée.
Observation et cogitation sont nos maîtres-mots pour avancer au mieux dans ces cachots.

Nous enchaînons rapidement les étapes, allant même jusqu’à en brûler une ou deux au passage. Cependant, cela ne nous empêche pas de continuer… C’est dans un halo de lumière que nous finissons par venir à bout de cet escape game en 43 minutes !

Mais est-ce vraiment la fin de notre aventure chez Prizoners ?

Bastille

Après délibération du conseil

Après avoir attendu plusieurs mois avant de tenter l’expérience dans l’une des enseignes les plus réputées de Paris, nous nous attendions à un certain niveau de jeu… Et nous l’avons trouvé ! Même si la Prison de la Bastille est une salle assez simple dans son déroulé, les décors et le scénario en font un escape game de qualité.

Les étapes de cette aventure s’enchaînent plutôt bien. Elles nous forcent à revenir sur nos pas, à partir dans un sens, puis dans l’autre, à réfléchir à plusieurs… Nous avons trouvé une réelle cohérence tant dans l’histoire que dans les décors de cet univers d’antan.

La chose que nous retenons le plus, c’est surtout le gameplay global que Prizoners a mis en place dans ses salles. En effet, l’artefact est à retrouver à travers les siècles…

Malgré le fait que nous n’ayons pas eu le droit de goûter les petits gâteaux disposés sur les tables, il nous tarde de faire un bond dans le temps. En effet, après avoir été enfermés en 1635 dans un des édifices les plus historiques de Paris, nous avons hâte d’être plongés en 1935 afin de découvrir ce que l’université de la Sorbonne a à nous enseigner !

Bulletin scolaire

Décors : 4
Fouilles : 2
Réflexion : 2
Difficulté générale : 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s